Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Électricité et climat : deux accords de financement de la BAD ratifiés par le CNT 

Les conseillers nationaux de la transition ont procédé ce lundi 16 janvier 2023 à l’examen et à l’adoption des accords de financement du projet d’amélioration et l’accès à l’électricité en République de Guinée (PAAEG) et le Programme Intégré de Développement et d’Adaptation du Changement Climatique dans le bassin du Niger (PIDACC). Ils étaient au nombre de 70 conseillers nationaux présents sur les 81 inscrits. 

En effet, selon le rapport de la commission du Plan, des Affaires Financières et du Contrôle Budgétaire, le Fonds Africain de Développement consent à la République de Guinée deux prêts d’un montant de total de 28,69 millions d’UC dont 7,06 millions d’UC sur ses ressources propres, et 21,63 millions d’UC en qualité d’administrateur de crédit de la Facilité d’Appui à la Transition (FAT), afin de contribuer au financement du projet.

Il faut indiquer cependant que la durée des prêts est de 40 ans, y compris un différé d’amortissement de 10 ans commençant à courir à la date de l’accord de prêt.

Les prêts seront amortis sur une période 30 ans après l’expiration du différé d’amortissement au taux de 2% par an, de la 11ème à la vingtième année incluse, et au taux de 4% par an par la suite, à raison de versements semestriels, égaux et consécutifs, effectués à chaque date de paiement. 

A signaler que ce projet fait suite au projet d’Interconnexion Guinée-Mali dont l’achèvement des travaux est prévu pour cette année 2023, afin d’élargir l’accès aux services énergétiques des populations tant en milieu urbain que rural.

Le PAAEG contribuera également au renforcement des capacités des acteurs du sous-secteur de l’électricité, en vue de l’amélioration de sa gestion et de sa gouvernance, à travers l’appui institutionnel, ainsi qu’à la préparation de projets, notamment les études de mini réseaux verts dans les localités éloignées du réseau électrique national.

Toutefois, ce projet est aussi conçu en réponse aux besoins en infrastructures énergétiques des localités à faible taux d’accès, et aux faiblesses institutionnelles des acteurs du sous-secteur de l’électricité. 

Il est à préciser que le projet ne prévoit pas d’investissements dans le segment de la production mais, il servira à faire acheminer la production hydroélectrique (Kaléta, Souapiti et Amaria) vers les consommateurs finaux et promouvoir l’investissement dans les énergies vertes par le privé.

A noter que la zone d’influence du projet couvre les localités situées dans les régions de la Haute Guinée (Kankan et Kérouané) et de la Guinée Forestière (Beyla et Lola).  

Kankan : Kankan Ville, Sana, Balandou, Kotě, Sanfina, Kassa, Gbonko, Diassouman, Djinè-Madina, Diamona, Djougna, Kalankalan, Morya, Koma, Baranama, Worokoro, Wo- mallen, Sansando, Tintioulen, Batè Nafadji, Bankalan, Diankana, Soumankoï et Aliamounou.

Kérouané : Kérouané Ville, Manifadou, Matenin Moridou et Banankoro.

Beyla : Beyla Ville, Gbaya, Sinko, Fouala et Malédou. LOLA: Lola Ville, Homiakoly, Kokota, Tignem Moi, Suowlakoly. Thiéta, Woroyapo, Camp, Gogota I. Gogota II, Weyakoré, Gbècké, Tokpanata, Gama Koni Koni, Balémou, Bangouéta, Kogoloué et Moita. 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...