Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Ebola en Guinée – l’aide internationale se mobilise pour stopper le virus.

En pleine pandémie Covid-19, l’administration américaine du président Joe Biden a déclaré mardi 16 février que « tout devait être fait pour arrêter les cas d’Ebola en Guinée et en République démocratique du Congo avant qu’elles ne deviennent de grandes épidémies ».

« Nous ne pouvons pas nous permettre de retirer notre pied de la pédale – même si nous luttons contre le COVID, nous devons garantir la capacité et le financement de la sécurité sanitaire dans le monde entier », a déclaré dans un communiqué le porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki aujourd’hui mardi.

Le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan s’est aussi entretenu mardi avec l’ambassadeur de Guinée aux Etats-Unis ainsi que celui du Congo et les voisins de la Guinée, la Sierra Leone et le Libéria, pour faire part de la volonté américaine d’aider.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), déjà engagée dans une lutte contre la pandémie mondiale de coronavirus, et un avion d’urgence s’est posé à N’Zérékoré et y travaille pour en savoir plus sur les origines et les souches des épidémies d’Ebola.

Du côté des Nations Unies, après le premier vol humanitaire dès l’annonce de l’épidémie, le Sécrétaire Général adjoint aux affaires humanitaires de l’Organisation a annoncé sur son compte Twitter, une première allocation rapide de 15 millions dollars en réponse aux épidémies de virus Ebola en Guinée et au Congo.

Voici le communiqué officiel de la Maison Blanche traduit en français par Guinéenews©.

« Les maladies infectieuses sont des menaces transnationales pour la santé et la sécurité nationales. Alors que le monde est sous le choc de la pandémie actuelle du COVID-19, Ebola a de nouveau émergé, simultanément, en Afrique Centrale et en Afrique de l’Ouest. Le monde ne peut pas se permettre de fermer les yeux. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour réagir rapidement, efficacement et avec des ressources adéquates pour arrêter ces flambées avant qu’elles ne se transforment en épidémies à grande échelle.

Le président Biden a été informé de la situation en Afrique Centrale et en Afrique de l’Ouest, et ses prières vont aux familles de ceux qui sont décédés et de ceux qui sont touchés par Ebola, le COVID-19 et d’autres problèmes de santé mondiaux en cours. L’administration Biden fera tout ce qui est de son pouvoir pour fournir le leadership américain pour arrêter ces épidémies, en collaboration avec les gouvernements touchés, l’Organisation mondiale de la santé, l’Union africaine et les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies et les États voisins.

Le 16 février, le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan s’est entretenu avec les ambassadeurs de la Guinée, de la République démocratique du Congo, de la Sierra Leone et du Libéria aux États-Unis pour exprimer la volonté des États-Unis de travailler en étroite collaboration avec les gouvernements des pays touchés et les pays voisins dont les citoyens courraient un risque de propagation de l’épidémie actuelle. M. Sullivan a souligné l’engagement du président Biden à fournir le leadership américain pour renforcer la sécurité sanitaire et créer de meilleurs systèmes pour prévenir, détecter et répondre aux urgences sanitaires.

Les épidémies nécessitent une réponse rapide et forte afin d’éviter des conséquences catastrophiques. Depuis l’épidémie d’Ebola de 2014 en Afrique de l’Ouest, les États-Unis se sont efforcés d’élever et de hiérarchiser l’aide à la sécurité sanitaire avec leurs partenaires dans le cadre du Programme mondial de sécurité sanitaire et avec le soutien solide du Congrès. Nous ne pouvons pas nous permettre de retirer notre pied du gaz – même si nous combattons le COVID, nous devons garantir la capacité et le financement de la sécurité sanitaire dans le monde entier. Le premier mémorandum sur la sécurité nationale du président Biden a ordonné que le leadership américain en matière de sécurité sanitaire et de santé mondiale soit élevé, priorisé et renforcé. Les États-Unis sont prêts à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour assurer une réponse mondiale robuste et pour arrêter ces flambées. »

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...