Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Droit de réponse : « AGB2A, la plus belle opportunité récente donnée à des investisseurs chinois en Guinée »

C’est avec étonnement et regret que nous avons lu l’article signé des Messieurs Youssouf Boundou Sylla et Tokpana Doré, paru dans Guinéenews, ce lundi 18 janvier 2021.

Ces messieurs affirment, dans leur publication, qu’un montant de 26,5 millions de dollars USD aurait été « floué » à des investisseurs chinois, présentés comme étant des actionnaires de SD Mining.

Même en leur épargnant les explications sur la compréhension qu’ils font de ce qu’ils appellent« paradis fiscal », car justement nous sommes contre les paradis fiscaux et toutes les sociétés impliquées dans notre projet sont de droit guinéen, la premièreremarque, basique, est qu’ils soutiennent qu’il y a une scission entre « actionnaires majoritaires » et « actionnaires minoritaires » de SD Mining et, de ce fait,ils ont choisi délibérément, et pour des raisons mystérieuses, de prendre fait et cause pour ces derniers, dans un élan partial. Soit !

Ces messieurs ont ignoré allégrement les règles des sociétés anonymes pour des raisons qu’eux-seuls sont en mesure d’expliquer. Ils ignorent aussi que l’argent dont ils parlent a été investi dans un port, dans une route et dans une mine. Ils vont sans doute parler de port, de route, et de mine « fictive ». Nous allons devoir parler un peu de nous et ce n’est vraiment pas dans notre ADN, nous attendions d’être bien installés sur les marchés avant de communiquer, mais cette publicité négative et diffamatoire nous contraint à réagir

Evidemment, si ces « journalistes d’investigation », avaient un minimum de connaissance dans le fonctionnement des compagnies minières, ils ne seraient pas là à se demander pourquoi une compagnie, à ses débuts, donc pour le moment déficitaire, n’est pas en mesure de rembourser immédiatement et intégralement un prêt contracté légalement et enregistrédans ses comptes, et non pas, comme ils le souhaitent, a un groupe d’actionnaires belliqueux et minoritaires chez le partenaire, dans une mauvaise foi regrettable, mais à une société sérieuse (SD Mining), tenue majoritairement par des actionnaires responsables et qui continuent de faire confiance à la compagnie AGB2A. Pas plus tard que le samedi 16 janvier 2021, un nouvel accord pour l’exploitation de plus de 20 millions de tonnes de bauxite, dans la localité de Konyakhouré, à Boffa, a été signé entre AGB2A et SD Mining, en présence du Directeur Général de la société Axis !

Nous l’avons signé car nous avons des perspectivescommerciales pour vendre la bauxite qui y sera produiteet encore renforcer notre potentiel pour tenir nos engagements. Une nouvelle part de ces revenus sera dédiée au remboursement de notre dette vis-à-vis de notre partenaire.

Pour rembourser, Messieurs les « journalistesd’investigation », il faut avoir une marge nette, après avoir assuré toutes les charges liées à l’exploitation. Ce n’est pas bien entendu un exercice facile pour une société en lancement et ce n’est pas un articlediffamatoire publié dans la presse qui va changer ce fait.

Messieurs les « journalistes d’investigation » se trompent royalement quand ils croient que la compagnie AGB2A va suivre la logique d’une dame (Wang Qing) frustrée de n’avoir pas pu, en leur empruntant leurpropre expression, « flouer » la compagnie AGB2A, en tentant de lui imposer de lui vendre sa production endessous des prix du marché, pour la qualité fournie,avec tous les problèmes que la première livraison a suscités. Une production livrée normalement par nos soins et qui a traîné 4 mois en Chine avant de trouver un utilisateur final, faisant subir à notre compagnie des pertes financières importantes (solde non réglé, surestaries) ! Et nos « brillants » journalistes nous invitent à continuer à vendre nos productions à unecliente qui, en conflit d’intérêt flagrant, cherche à nous défavoriser ? Merci, mais nous n’avons pas besoin de ce genre de conseil qui mène tout droit au désastre.

Pour la petite histoire, les actionnaires majoritaires de SD Mining ont, par lettre (le 31 décembre 2020), fustigé le comportement de cette dame qui, insistent-ils, ne saurait agir en leur nom. La dernière lettre de SD Mining, en date du 10 janvier 2021, réitérant son engagement à travailler dans le cadre de notre projet, comprend sept (7) signatures ! Que voulez-vous, Messieurs les « journalistes d’investigation » ? Allonger le calendrier de remboursement du prêt contracté par la compagnie AGB2A ? Heureusement que vous n’êtes pas à la tête d’une compagnie minière…

Messieurs les « journalistes d’investigation », vouslancez des chiffres en pâture, comme autant de confiseries pour le lecteur. Les 26,5 millions de dollars USD sont en réalité inclus dans le package initial et devaient couvrir le montant des infrastructures. En fait, on a fait mieux, le budget réel dépensé pour les infrastructures à ce jour est de 22 Millions de dollar USD.  Nous faisons très attention à ces dépenses d’investissement car, justement, nous voulons être en mesure de rembourser et de continuer à investir dans unmarché de la bauxite, extrêmement compétitif.

Ces chiffres devraient plutôt vous intriguer, vous les« journalistes d’investigation » ! Quelle est, dans le domaine de la bauxite, la société de droit guinéen, junior de surcroît, qui est entrée en phase de production avec un investissement aussi modeste ? On vous met au défi d’en trouver une seule ! Plutôt que de nous servir injustement vos rodomontades, vous devriez plutôt féliciter la direction générale d’AGB2A pour une telle performance.

Quoi qu’il en soit, comme vous prétendez être aussi « compétents » dans les enquêtes, vous êtes en mesure de comprendre, Messieurs les « journalistesd’investigation », que la dette qui sera remboursée sera égale à la valeur des investissements réalisés effectivement sur le terrain. En d’autres termes, ce quevous voulez présenter comme une « arnaque », n’existe que dans votre imagination fertile. Comme vous pouvez le constater, AGB2A est une compagnie sérieuse, managée par des gens sérieux, maîtrisant parfaitement leur domaine.

Notre compagnie, gérée de manière transparente, estfière de la dynamique qu’elle a réussi à impulser dans la zone de Boffa, en œuvrant résolument pour la mutualisation des infrastructures, mais également pour l’esprit d’ouverture et de solidarité entre les différentes compagnies installées sur place. C’est un acquis inestimable et nous espérons que vous allez le comprendre sans difficultés. Nous n’avons absolument rien à cacher !

Pour faire de l’investigation il est bon de se confronter au terrain. Une simple visite en Guinée sur nos sites vous aurait évité la perte totale de votre crédibilitéprofessionnelle. Vous nous auriez parlé aux gens et vous auriez pu vérifier à quoi ont servi ces millions qui apportent autant de confusion dans vos articles. Comparez nos coûts à ceux des autres pour dénicherd’éventuelles surfacturations ! Les « journalistesd’investigation » de votre type adorent montrer la malhonnêteté supposée des miniers et méprisent la réalité des réalisations.

En fait, AGB2A est un projet extrêmement attractif pour ces actionnaires minoritaires de notre actionnaire SD Mining. Car, en plus du remboursement du prêt ces actionnaires, ils deviennent copropriétaires des infrastructures : soit une valeur à ce jour de 22 millions de dollars USD. Ils sont aussi copropriétaire des ressources amodiées : 240 millions de tonnes de bauxite soit au prix actuel de la bauxite en Chine d’un CA potentiel de 9.6 milliards de dollars USD. Mettre de l’argent dans une société, qui va vous le rembourser, qui en plus accroit votre capital et qui vous permet de participer à des revenus futurs conséquents ce n’est pas du tout une mauvaise affaire ! Mieux encore l’expérience internationale de nos dirigeants nous permet de signer des contrats fermes avec les plus grands noms de la filière de l’alumine.

Messieurs les « journalistes d’investigation », Avez-vous la moindre idée du mode de valorisation des actions d’une mine ? De nombreux cadres compétents de l’administration des Mines pourront vous l’expliquer lors d’un prochain passage au pays.

Donc nous résumons : AGB2A apporte à ces minoritaires : les remboursements, les actifs en infrastructure, les réserves de bauxite et les marchés mais selon Messieurs Youssouf Boundou Sylla et Tokpana Doré, « journalistes d’investigation compétents », nous les avons floués. Quel miracle !

Messieurs Youssouf Boundou Sylla et Tokpana Doré, la construction d’une compagnie est complexe mais la destruction d’une réputation est facile sur la base de la rumeur et de la désinformation. Vos articles ont été traduits en Chine et diffusés à des fins malveillantes à nos clients et vous mettez ainsi en péril des emplois et une activité fondamentale pour le pays.  

Bien entendu, en cas de persistance de votre part, nous nous réservons le droit de porter plainte en justice pour « diffamation », afin de vous obliger à prouver ce que vous affirmez faussement dans votre article.

La Direction de la communication de la compagnie AGB2A

Note de la rédaction de Guinéenews©

1- Guinéenews© se réjouit de l’intérêt quoique sulfureux que son article a suscité de la part de la direction générale d’une « junior » en manque de notoriété et de crédibilité. En attendant de revenir sur d’autres détails croustillants entourant cette nébuleuse malgré les agitations des mercenaires de la plume et certains commis affairistes de l’Etat tapis dans l’ombre qui gravitent autour de AGB2A, la rédaction s’interroge :

2- Pourquoi les trois Chinois Dengcai Chen, Zun Zhang et Kelin Zhang et le Français Claude Jean Marie Lorcy de AGB2A, ont été inculpés et mis sous contrôle judiciaire par le doyen des juges d’instruction Sekouba Condé ce lundi 18 janvier 2021 ?

Lire ou relire : Affaire SD Mining – AGB2A : trois Chinois et un Français de AGB2A inculpés et placés sous contrôle judiciaire…

3- Pourquoi et comment AGB2A, une « junior » qui se veut être « sérieuse » dans le marché juteux de la bauxite en ce moment a pu signer un contrat d’affaires avec un partenaire sérieux (SD Mining) alors qu’elle n’était même pas constituée juridiquement au moment de la signature le 26 avril 2019 ?

4- Qu’est-ce que AGB2A a apporté dans le partenariat avec les Chinois comme contribution et quels titres et permis miniers possède-t-elle contrairement à ce qui est écrit sur son site internet trompeur ?

5- Nous laissons tout le reste des verbiages inutiles et autres diatribes à l’appréciation de nos respectueux lecteurs.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...