Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Drame routier à Dubréka : la collision entre deux véhicules fait 10 morts et 22 blessés graves (bilan provisoire)

C’est ce que nous rapporte l’adjudant-chef Luopou Koly Guémou chargé de constat au poste de gendarmerie routière de Tanènè, placé sous l’autorité directe du lieutenant-colonel Michel Koly Sovogui, commandant du groupement spécial de Conakry.

Aux dires de notre interlocuteur, cette autre tragédie qui vient endeuiller de nombreuses familles s’est produit hier, dans l’après-midi, aux environs de 16 heures, sur la route reliant le district de Koubia à Kaléta, exactement au PK 28 de Koubia, dans la localité dénommée Soriya.

Les deux véhicules en cause sont respectivement une Mitsubishi 4X4 immatriculée RC 5151 AC conduite par un certain Seydouba qui serait dans le coma et une Peugeot 505 taxi RC 0202 T que pilotait Mohamed Saliou, malheureusement décédé.

Les circonstances de ce grave accident sont les suivantes : d’après le service constat de la gendarmerie routière à Tanènè, le taxi venait de Télimélé pour Conakry avec des passagers à bord. Leur nombre exact n’était pas déterminé au moment où on nous rapportait l’accident.

Quant au 4X4, la gendarmerie souligne qu’il transportait un nombre considérable de personnes se rendant à une cérémonie à Samaraya, dans Tondon. La surcharge était évidente. Pour faire le voyage, certains se sont mis en insécurité en s’accrochant où ils pouvaient. D’autres ont choisi de rester perchés sur le toit. L’ambiance était au rendez-vous et tout le monde exultait, sans doute, à l’idée de la cérémonie projetée à laquelle ils partaient assister.

Sous l’effet de cette euphorie générale, le chauffeur a sans doute pris des risques. En tout cas, d’après les informations recueillies, c’est à partir de ce moment qu’un changement de son comportement au volant a été observé chez lui. Il a alors entrepris d’accélérer à fond et de rouler à gauche.

La route dans cette zone est bitumée et en parfait état. C’est dans ces conditions qu’il a rencontré, littéralement, nez à nez, dans un virage, le taxi en provenance de Télimélé qui roulait normalement dans son couloir de marche.

L’effet de surprise ajouté à l’excès de vitesse et à la circulation à gauche du chauffeur du 4X4 ont fait que les deux véhicules se sont violemment percutés. Le choc frontal a été tel que le 4X4 a repoussé le taxi sur plus de cent mètres en dehors de la chaussée, provoquant des dégâts matériels considérables. Quant au bilan corporel, il a été aussi très lourd. La gendarmerie annonce 10 morts et 22 blessés dont l’état est jugé grave, pour certains d’entre eux.

Dans un premier temps, les victimes ont été reçues au centre de santé de Tondon, avant d’être évacuées par ambulance à l’hôpital préfectoral de Dubréka.

Hommes, femmes et enfants font partie des victimes mortelles et des blessés. On parle même de trois nourrices et leur bébé qui auraient péri.

Nous reviendrons certainement sur ce nouveau drame routier pour connaître l’évolution de l’état de santé des blessés. Dans tous les cas, voilà une autre situation urgente et grave qui nous interpelle tous et qui relance une fois encore, avec acuité, la problématique de la circulation routière chez nous, notamment en rase campagne.

La gendarmerie routière insiste pour rappeler  que l’excès de vitesse et la circulation à gauche sont encore les principales causes d’accident de la circulation dans son secteur d’intervention. Aussi invite-t-elle les usagers que nous sommes à redoubler de prudence en toutes circonstances sur le réseau routier, surtout en rase campagne.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :