Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Dr Fodé Oussou : pourquoi l’Ufdg récuse les facilitatrices du dialogue inclusif

À l’occasion du meeting hebdomadaire de l’Union des Forces Démocratique de la Guinée (UFDG), son Vice-président, Dr. Fodé Oussou Fofana, a réaffirmé la position de son parti par rapport au cadre de dialogue et le trio de femmes désigné par le Premier ministre Dr Bernard Goumou pour assurer la facilitation. Il a ordonné à tous les militants de « bannir » tout esprit de dialogue émis par des facilitatrices « proposées » par le « gouvernement ». A savoir, Hadja Makalé, Mme Guilao, Aicha Bah.

« Je demande à l’ensemble des militants de l’Ufdg de ne tenir aucun propos désobligeant à l’endroit de ces femmes. Ne commentez pas leurs discours, ne parlez pas de ces femmes. Nous ne sommes pas concernés… Ce sont des facilitatrices du gouvernement et du CNRD et non du peuple. Moi, on ne peut pas me choisir et dire que je suis sous la supervision du Premier ministre. Si le Premier ministre vous a choisi, vraiment restez de ce côté et allez rencontrer les autres partis qui ont commencé à les applaudir avec des photos. Un facilitateur, c’est d’abord la confiance que tu as, vous ne pouvez pas choisir quelqu’un à notre place pour être facilitateur…On ne va jamais vous rencontrer, pas parce qu’on ne vous aime pas mais parce que vous êtes dans l’autre camp. Nous vous respectons, ne donnez pas l’impression aux Guinéens que nous ne voulons pas du dialogue. Mais, nous n’avons rien à vous (facilitatrice, ndlr) dire. Le CNRD et le gouvernement sont parties prenantes du cadre de dialogue. Vous allez être de leurs côté pour les défendre, nous allons nous aussi choisir nos facilitateurs. Le bon format du cadre de dialogue, le seul qui puisse répondre pour l’Ufdg, c’est que le CNRD et le gouvernement sont d’un côté, ceux qui ne sont pas d’accord avec le gouvernement, de l’autre côté. Et entre les deux, il y a un médiateur, le seul que nous reconnaissons, c’est Yayi Boni…, il n’y a pas d’imams, pas de jeunes. Car, ce n’est pas ça le cadre. Le cadre, c’est vous et nous et vous voulez ça demain, nous sommes prêts à y être. »

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...