Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Dr Faya réagit à la libération des quatre opposants au régime de Conakry 

A l’initiative de l’administration pénitentiaire, quatre opposants viennent d’être libérés, quoique sous condition. Une démarche que salue le président du Bloc Libéral à juste titre. Toutefois, Dr Faya Lansana Millimouno demande à la justice d’élargir cet éventail sur d’autres détenus dont ceux non connus du grand public. Verbatim !

« En mon nom personnel et au nom de mon parti, le Bloc libéral, nous nous réjouissons de la libération – même si elle est conditionnelle – de nos collègues.

Nous remercions l’appareil judiciaire qui a agi dans ce sens. Et nous souhaitons que cet appareil judiciaire en fasse davantage, parce qu’on a encore d’autres comme Étienne Soropogui, Mamady Onivogui, Bogos Haba et Foniké Menguè.

À lire aussi

Mais plus que tout, il y a ceux dont nous connaissons les noms. Quand on parle d’Ousmane Gaoual, tout le monde sait de qui on parle. Quand on parle de Chérif Bah, d’Étienne Soropogui, tout le monde sait de qui on parle.

Mais il y a d’autres qui sont à la Maison centrale dont le nom n’est connu que par leurs parents et qui subissent les mêmes choses que les Ousmane Gaoual. Et donc, la libération de ceux-là nous concerne aussi.

Nous ne continuerons à nous réjouir que si la justice continue à agir dans cette direction. Parce qu’après tout, la détention provisoire n’est qu’une exception. Elle n’est pas la règle ».

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...