Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Doko-Siguri: le maire et le sous-préfet chassés par des jeunes 

Depuis quelques jours, le sous-préfet et le maire de la commune rurale sont indésirables à Doko, une sous-préfecture où l’orpaillage est la principale activité des habitants. Elle relève de la préfecture de Siguiri.  Ces deux autorités locales  qui n’ont pas accès à leurs bureaux et chassés depuis de la ville, paient ainsi les frais de la colère d’un groupe de jeunes dont le leader a récemment perdu l’élection du président du bureau local de la jeunesse, nous rapporte un conseiller communal.

À lire aussi
« Il y avait deux personnes qui étaient candidats pour le poste de président du bureau local des jeunes. Mais, après l’installation du bureau provisoire dont le président est  Lamine Camara, Namory Keïta, son challenger qui n’a pas digéré sa défaite, a accusé le maire et le sous-préfet d’être de mèche avec l’autre camp.
C’est ainsi que le candidat malheureux et son groupe ont confectionné des banderoles sur lesquelles  étaient écrits des slogans hostiles au Maire avant  de le  déclarer Persona non grata !

Cela dure au moins trois jours.  Le sous-préfet et sa famille ont déjà quitté la localité. Parce qu’ils ne se sentaient plus en sécurité. Même moi, si ces jeunes frondeurs se rendent compte que j’ai parlé à la presse, Iis vont m’attaquer « , nous a confié, sous le sceau de l’anonymat, ce conseiller communal.

Faut-il toutefois préciser que toutes nos tentatives de joindre le maire de la commune rurale de Doko Djémory Djékoria Diabaté et le sous-préfet Namory Doumbouya pour avoir leurs réactions, sont restées vaines jusqu’au moment où nous mettons en ligne cette dépêche.
En attendant, l’administration est carrément paralysée.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...