Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Devant Yayi Boni, Doumbouya martèle : « Les problèmes sont Guinéens et les solutions le seront aussi »

Le Colonel Mamadi Doumbouya a reçu ce 24 août 2022 le Rapport sur les Assises nationales organisées du 22 mars au 29 avril dernier. La cérémonie de remise dudit rapport s’est tenue au palais Mohamed V en présence des acteurs politiques, de la société civile, des diplomates, des membres du Gouvernement et du CNRD, mais surtout du médiateur de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEA), l’ancien président du Bénin, Yayi Boni.

C’est le 22 mars 2022, que les Assises nationales ont été lancées et les consultations ont été tenues du 10 au 29 avril dans les 33 préfectures, les 6 communes de Conakry et les représentations diplomatiques de la Guinée dans le monde entier. Au cours de ce travail, ce sont 86 249 Guinéens qui ont été consultés et ce sont également 4 796 témoignages qui ont été recueillis.

Le Rapport de ces Assises nationales présente 45 recommandations, dont certaines qui sont à traiter dans l’urgence. Il s’agit, entre autres, selon le Co-président du Comité national des Assises nationales (CENA), Mgr Vincent Coulibaly, d’ «assurer une prise en charge médicale immédiate des malades victimes des violences et de violations des droits de l’homme et d’en apporter une aide psychologique et matérielle, régulariser les personnes mises à la retraite par erreur, rembourser l’avance payée par les femmes et jeunes dans les programmes MUFFA et MCD ; mettre en place un fonds d’indemnisation des victimes, restituer aux ayants droit leurs biens spoliés et procéder aux réparations même symboliques ; transformer la partie carcérale du camp Camayenne en un lieu de mémoire par la construction d’un monument de souvenir institutionnaliser une journée nationale de souvenir à la mémoire des victimes de violences, violations des droits humains ; ériger des musées, monuments, stèles, dans tous les lieux de mémoire et attribuer aux édifices et voies publiques des noms puisés dans le riche répertoire de notre patrimoine historique. »

Le Colonel Doumbouya a promis d’œuvrer pour l’application des différentes recommandations du Rapport des Assises nationales : « L’heure est au rassemblement, à l’unité qui se fera sans doute en accordant une attention bienveillante aux recommandations issues des Assises nationales. Vous pouvez compter sur moi. Je ferai en sorte que vos efforts ne soient pas vains. »

Le président de la Transition, toujours fidèle à ses positions, insiste sur le fait que les réformes engagées poursuivront leur chemin vaille que vaille : « Aucun développement, je dis bien aucun développement, n’est possible sans justice et sans surtout la lutte contre la corruption. Les changements sont des fois procédés des réformes. Dans le cas de notre pays, ça touche les intérêts individuels et égoïstes parfois qui bloquent malheureusement l’unité et le rassemblement de la Guinée. Nous ne pouvons pas continuer de freiner le développement de notre pays en se cachant derrière des considérations irrationnelles qui sont l’ethnie, la région ou la religion et très souvent la politique. Les réformes structurelles continueront dans tous les domaines. Et nous ne reculerons devant personne pour faire les réformes. L’avenir de notre jeunesse, c’est la seule raison d’être de notre Etat. C’est à ces réformes que j’associe les conclusions de votre rapport. Je puis vous dire que chaque solution proposée dans ce rapport sera un levier et prise en compte à la lumière, bien sûr, de l’intérêt supérieur du peuple souverain de Guinée. »

Depuis plusieurs jours, le médiateur de la CEDEAO, Yayi Boni, est à Conakry pour permettre de mettre les différents acteurs de la sociopolitique sur les mêmes longueurs d’ondes. Devant ce médiateur, le Colonel Doumbouya précise que les problèmes sont guinéens et les solutions seront trouvées entre Guinéens : « Les solutions à nos problèmes, on ne peut compter sur personne. Les problèmes sont guinéens, et les solutions le seront aussi. Depuis le début de notre histoire, nous avons assumé nos responsabilités et nous n’allons compter sur personne pour faire le travail à notre place. On le fera. La détermination du gouvernement de transition est sans faille. »

A la fin de la cérémonie, les portraits des cinq personnes qui ont par le passé dirigé la Guinée ont été présentés au public. Si au passage de chaque portrait les gens applaudissaient, les voix ont plus que retenti quand le portrait d’Alpha Condé, le dernier à être présenté, selon l’ordre chronologique. C’est comme si l’assistance est encore nostalgique de celui que le Colonel Doumbouya a déposé le 5 septembre 2021 ou qu’il aurait beaucoup de partisans dans la salle.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...