Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Dembo Sylla: « on s’infecte beaucoup plus à l’hôpital Ignace Deen qu’on ne se soigne »

L’insalubrité à l’hôpital national Ignace Deen a atteint un niveau plus qu’inquiétant. Des toilettes au niveau du service traumatologie étaient complètement bouchées. Une situation qui a conduit à la suspension de la surveillante dudit service par le Directeur général de l’hôpital, le Dr Awada.
 
Joint au téléphone par Guineeews, le président du groupe parlementaire Alliance patriotique, Elhadj Dembo Sylla, a qualifié cette situation de « déplorable ».

« C’est très déplorable, cette situation.  Les gens qui sont à la tête de certaines structures, surtout les structures sanitaires et scolaires, doivent faire preuve d’une grande responsabilité », dit-il.

Le député rappelle qu’il  y a des tickets d’entrée que chaque visiteur doit payer à Ignace Deen.  Il indique les recettes issues de ces tickets devraient permettre d’entretenir l’hygiène de l’hôpital, même si le montant n’estpas connu : « A Ignace Deen, il y a des années maintenant où pour entrer il faut toujours des tickets. Tous les citoyens paient ces tickets à la porte. Donc ça c’est déjà une des recettes dont on ne connaît pas la valeur. »
A l’Assemblée nationale, une priorité est accordée aux secteurs de l’éducation et de la santé pour des allocations budgétaires plus importantes, ajoute Dembo Sylla : « Lorsque vous regardez les budgets que nous votons à l’Assemblée nationale on fait en sorte que le ministère du Budget accorde une attention particulière aux domaines de la Santé et de l’Education. »
Il invite le ministère de la Santé à mieux travailler: « Le ministère de la Santé doit, franchement, faire un mea culpa et se mettre à la tâche. Parce que quand les gens s vont dans les structures sanitaires  c’est pour se soigner. Mais aujourd’hui quand vous entrez à Ignace Deen, vous allez sentir que ça ne fait que se dégrader en termes d’hygiène. Les gens sont entassés, il n’y a pas de propreté, les escaliers sont sales. Les toilettes ne sont pas de nature à permettre de sauvegarder la santé des malades et ceux qui sont à côtés d’eux. C’est vraiment très grave, très dangereux. »
Avec un tel environnement, les citoyens vont contracter des maladies à l’hôpital alors qu’ils s’y rendent pour se soigner:  » […] Cela veut dire qu’en allant à l’hôpital pour se soigner on prend beaucoup plus de bactéries et d’autres. Donc on s’infecte beaucoup plus à l’hôpital Ignace Deen qu’on ne se soigne. »
Dr Awada a qualifié ceux qui travaillent au service où les toilettes sont bouchées de « maudits ». Mais le député estime que le Directeur général du CHU d’Ignace Deen doit plutôt faire une autocritique : « Il faut que le responsable de cette entité puisse faire une autocritique et savoir que sa justification là-bas c’est l’état d’hygiène et de propreté des installations. Et ça aujourd’hui c’est très déplorable. Je crois qu’il doit beaucoup plus regarder ça que de qualifier les citoyens dans des expressions désinvoltes. »
À lire aussi
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...