Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Décès de Soumaïla Cissé: enfin, les émissaires de Dalein arrivés à Bamako

Annoncés depuis quelques jours, les émissaires du Président de l’UFDG sont finalement entrés à Bamako pour présenter ses condoléances à la famille Cissé et à l’URD profondément éplorées. Ce qui aura pu calmer, au finish, les inquiétudes qui fusaient de tous les côtés.

Compte rendu de notre Correspondant permanent dans la capitale malienne !

Dans notre dernière parution sur les obsèques du chef de file de l’opposition malienne, l’opposant Soumaïla Cissé, Guineenews avait eu à révéler un cas d’inquiétudes exprimées par certains partisans de l’UFDG et de l’URD concernant le retard accusé par la Délégation de Cellou Dalen Diallo à Bamako, empêché de sortir du pays par la police à l’Aéroport de Conakry. Des inquiétudes dues, selon un fonctionnaire international ouest-africain en poste à Bamako, à la restriction des mouvements des responsables de l’UFDG imposée par le Président Alpha Condé à cause de l’atmosphère sociopolitique caractérisant la période post-électorale.

Plus de peur que de mal

Donc, plus de peur que de mal ! car, la délégation annoncée, lors des obsèques du vendredi 1er janvier, mais restée introuvable, est entrée finalement à Bamako, le samedi 2 janvier 2021. Une délégation conduite par le trésorier général de l’UFDG, Maladho Diallo et le président du parti allié RPR, Diabaty Doré, également un ami personnel au feu président de l’URD, Soumaïla Cissé.

En effet, le dimanche 3 janvier, aux environs des 10h 30, les émissaires d’El hadj Cellou Dalen Diallo ont quitté leur réceptif hôtelier bamakois pour se rendre au domicile de l’illustre disparu, Soumaïla Cissé, au quartier de Badalabougou, en commune V du District de Bamako. Là, MM Maladho Diallo et Diabaty Doré, accompagnés des membres du bureau fédéral, des mouvements des femmes et des jeunes de l’UFDG et des représentants de la communauté guinéenne au Mali, ont été reçus par le bureau politique national de l’URD et la famille Cissé réunis.  Sous un climat dominé d’émotion et de méditations pieuses, le chef de la délégation de l’UFDG a livré, au nom d’El hadj Cellou Dalein Diallo, un message de sympathie et compassions à l’adresse de la famille éplorée tout entière, à la veuve Mme Cissé Astan Traoré ; à toutes les instances dirigeantes de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) et à tous ses militants et sympathisants; à toute la classe politique malienne; aux autorités nationales et à tout le Peuple malien. Message ponctué d’assez de refrains de regret d’avoir perdu subitement un si haut cadre, une figure difficilement remplaçable pour sa famille et sur l’échiquier politique national malien voire africain.

Comme le veut la tradition des deux pays (le Mali et la Guinée), les missionnaires de Dalein ont transmis une enveloppe symbolique à leurs hôtes profondément affectés. Un geste qui, selon nos informations recueillies auprès d’une source proche de l’URD, demeure non seulement salutaire et logique mais très significatif. Cela, vu la qualité des rapports humains et des convictions idéologiques communes des deux chefs de file d’opposition guinéen et malien. « Cela, non seulement vu la qualité des idéaux politiques que partagent Dalein et Soumaïla mais également la gravité des motifs politiques ayant empêché l’un d’être aux funérailles de l’autre», s’est confié à Guinéenews un membre de la famille endeuillée.

Comme l’a si bien enseigné la sagesse africaine qu’au Manding le respect est réciproque, le Premier vice-président de l’URD, le Professeur Sadigou Sanogo, au nom de la famille Cissé et de l’URD, a témoigné la satisfaction sincère de cette marque de sympathie et de solidarité agissante du chef de file de l’opposition extraparlementaire guinéenne, Cellou Dalen Diallo, à l’endroit de sa famille et du parti UFDG.

A leur tour, selon un participant à ladite rencontre, la veuve, Mme Cissé née Astan Traoré, et toute l’assistance ont apprécié particulièrement la présence de cette délégation de Dalein. « Pour l’URD, la venue de l’UFDG fut un véritable forcing qui mérite d’être retenu à jamais au fond des archives du processus démocratique africain en général et dans les liens d’amitié et de fraternité entre nos deux formations politiques », s’est confié au Guinéenews un autre haut cadre de l’URD. Ce qui atteste que nul n’est sans savoir qu’en Afrique la mort est l’ultime leçon ; d’où, face à toute épreuve, elle doit atténuer, faire pardonner voire effacer toute rancœur, surtout lorsque celle-ci est d’ordre politico-politicien. « En pareilles circonstances, la sagesse universelle et les vertus démocratiques doivent permettre de faire appel à la preuve d’humilité chez les Grands Hommes d’Etat », a ironisé un analyste contemporain de la place.

En marge de cette mission

Par ailleurs, le trésorier général de l’UFDG et sa suite ont rendu une visite de courtoisie au bureau fédéral de l’UFDG, à leur  siège, sis au quartier de Sébénikoro, Commune IV du District de Bamako. Sur place, ils ont été accueillis par Boubacar Condé dit Kalapo, entouré d’une brochette de proches collaborateurs.

Actualité oblige, Maladho Diallo et le député Diabaty Doré se sont exprimés sur la situation sociopolitique nationale qui prévaut en Guinée en cette période postélectorale émouvante. A l’occasion, ils ont tenu une séance de travail déroulée à huis clos. Une activité à l’issue de laquelle les deux parties, selon nos informations, ont fait un large tour d’horizon sur la situation actuelle et l’avenir de leur parti tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la Guinée.

C’est ce lundi 4 janvier, que la délégation devait rebrousser chemin avec une réelle note de satisfaction d’avoir, malgré tout, accompli un devoir sacré et cher à Dalein en personne.

Habib Diallo, depuis Bamako pour Guineenews

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...