Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

De la Présidence à la tête de la diplomatie, Ibrahim Khalil Kaba s’exprime

Dans les rouages de l’administration publique depuis une dizaine d’années, le Dr Ibrahima Khalil Kaba a successivement été chef de cabinet de la Présidence de la République puis ministre directeur de cabinet de la même présidence de la République avant de bénéficier d’un décret le nommant ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger courant janvier 2021.

Un parcours quoique des plus élogieux que l’actuel chef de la diplomatie guinéenne, connu pour sa sobriété, soumet à l’appréciation des uns et des autres pour le qualifier. Invité dans l’émission Sans concession de Guinéenews© ce vendredi 9 avril 2021, Khalil Kaba, a été amené à dire s’il s’attendait déjà au poste de ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger.

« Ce n’était pas quelque chose que j’envisageais, mais bien sûr… », a confié d’emblée notre interlocuteur. « En tant que commis de l’Etat, on peut être à toutes les fonctions. Cela dépend du pouvoir discrétionnaire du chef de l’Etat que je remercie pour m’avoir fait confiance, pas une fois, pas deux fois, pour assurer de hautes fonctions administratives au sein de l’appareil étatique », a-t-il témoigné.

En 2016, alors directeur de cabinet de la Présidence de la République, Dr Ibrahima Khalil Kaba était impliqué dans les négociations ayant permis la reprise des relations diplomatiques avec l’Israël. Ce, après 49 ans d’interruption. Au cours de l’émission, il s’est exprimé sur les acquis de cette démarche que nombre de personnes mettent à son actif pour le rôle qu’il y a particulièrement joué.

À lire aussi

Mais Dr Kaba a tenté de recadrer en ces termes : « Je dois d’abord souligner que la reprise des relations diplomatiques avec l’Israël dépend en grande partie du chef de l’Etat. Ça ne dépend pas particulièrement d’un ministre ou d’un directeur de Cabinet. Des échanges avaient déjà eu lieu entre SEM le président de la République et le Premier ministre israélien. Et moi, j’ai été essentiellement délégué pour concrétiser la reprise de ces relations à l’époque ». 

Parlant des acquis de cette reprise, notre invité a tout d’abord cité la nomination des ambassadeurs de part et d’autre. « Et comme vous le savez, c’est notre ambassadeur à Paris, SEM. Amara Camara qui est aussi ambassadeur de Guinée en Israël. Et l’Israël a aussi envoyé un ambassadeur en République de Guinée avec pour résidence à Dakar », a rappelé Dr Kaba.

A en croire M. Kaba, de nombreux autres acquis s’ajoutent à celui-ci. Notamment, la construction d’une unité de traitement des traumatismes au niveau du centre médical de la Minière.  Dans le domaine agricole également, le chef de la diplomatie guinéenne a déclaré avoir eu des projets, mais aussi dans le domaine sécuritaire et de l’enseignement avec les autorités israéliennes.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...