Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

De Kindia, le Fndc appelle à la mobilistaion générale

Une délégation du bureau national du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) composée de Oumar Sylla alias Foninké Menguè, Billo Bah et Ibrahim Diallo sillonnent depuis plusieurs jours certaines villes de l’intérieur du pays pour redynamiser les antennes et trouver les voies et moyens afin de sauver la transition, disent-ils. A Kindia, c’est le siège de l’UFDG sis au quartier Abattoir qui a servi de cadre à cette rencontre.

Billo Bah, le responsable des antennes, mobilisation et actions du FNDC devant les sympathisants a insisté sur l’engagement des antennes de l’intérieur du pays afin de mettre les énergies en synergie pour mieux agir dans les jours à venir.

Dix mois après la prise du pouvoir par le CNRD jusque-là un flou artistique continue de planer sur la durée de cette transition. On a réclamé un cadre de dialogue inclusif, sincère, sans tabou afin de discuter sur toutes les questions qui puissent nous permettre  d’accélérer le retour à l’ordre constitutionnel. Ceci pour que la transition réussisse mais nous n’avons toujours pas eu d’issue favorable et nous ne voyons pas de volonté réelle de la part de la junte au pouvoir. C’est la raison pour laquelle nous avons estimé qu’il y a la nécessité absolue de mobiliser, de remobiliser et de redynamiser tout ce que nous avons comme antennes afin qu’on soit vent debout au cas où le CNRD persiste dans sa volonté de se maintenir au pouvoir. Afin qu’on puisse entendre notre voix« , a expliqué Bilo Bah.

Avant de revenir sur les conditions de leur récente arrestation au siège de leur plate-forme : « Vous avez tous vu ce qu’on nous a fait subir à Conakry dans notre siège devant les caméras. Malgré notre statut, ils n’ont pas hésité. Imaginez ce qui se passe entre les forces de l’ordre et les manifestants dans les quartiers sans les caméras. Nous n’étions pas contre Alpha Condé, on voulait le sauver mais il n’avait pas compris. C‘est pourquoi, on se retrouve dans cette situation donc restez mobilisés cette fois-ci quand nous allons commencer à sévir ça sera sans fin« .

Après leur meeting, la délégation du FNDC s’est dirigée chez le premier imam de la grande mosquée de Tafory.  Malheureusement, ce dernier n’y était pas.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...