Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Dansa Kourouma à Kindia : « Les populations demandent de faire en sorte que le nombre de partis politiques soit limité à 2 ou 3 »

Dr Dansa Kourouma a présidé le 25 juin une conférence-débat axée sur le bilan des 100 jours et missions du CNT, dans l’amphithéâtre de l’université de Kindia.
Au cours de la cérémonie, le patron du CNT est revenu largement sur la constitution qui, selon lui, sera écrite par l’ensemble des populations guinéennes.
C’est devant plusieurs autorités de Kindia et étudiants que cette conférence-débat portée sur le bilan des 100 jours et missions du Conseil National de la Transition s’est déroulée.
Dans son allocutions, le recteur de l’Université de Kindia s’est exprimé sur l’utilité de la conférence avant d’étaler l’ambitieux projet de réhabilitation et d’extension de l’Université de Kindia.
«L’événement qui nous rassemble aujourd’hui est d’une importance capitale car il concerne la vie de notre nation et de notre pattie. Il s’inscrit dans le cadre de la fondation de notre Démocratie, il doit être transmis de génération en génération. Pour rappel, la mission du CNT en date du 05 mars 2022 dans la zone de Kindia, était un exercice de recueils d’opinions, d’avis et attentes de nos populations sur la démarche la plus appropriée à adopter pour réussir la transition dans la paix. Aujourd’hui, il s’agit d’une sorte de communication sur la mission et les organes du CNT, son bilan depuis sa mise en place ainsi que ses perspectives. Cette démarche démontre que les différentes composantes de la population guinéenne ainsi que leurs points de vue comptent dans le processus de construction de notre nation. Je saisis cette heureuse occasion pour attirer, votre bienveillante attention, au nom de ma hiérarchie de tutelle, sur un ambitieux projet de réhabilitation et d’extension de l’Université de Kindia, pour une capacité de 25.000 à 30.000 étudiants, avec un campus pour dortoirs d’environ 2000 places pour les étudiants. Je souhaite humblement, votre appui dans la recherche et la mobilisation des partenaires techniques et financiers pour la réalisation de ce projet, au bénéfice de la jeunesse guinéenne », a ajouté le recteur de l’Université de Kindia, professeur Daniel Lamah.
Après le discours des autorités locales, le président du Conseil National de la Transition a commencé son intervention en demandant au public de chanter l’hymne national du pays pour preuve de l’unité.
« Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une série d’activités entreprises par le conseil National de la transition dont j’ai la charge de diriger. Nous sommes à l’université de Kindia pour vous informer sur les objectifs de la transition, les objectifs du CNT et les activités qui sont menées par cette institution. La politique du CNT c’est pour qu’on ait dans ce pays une transition réussie, apaisée et qui va nous permettre de parvenir à un retour rapide à un ordre constitutionnel. Pour le faire, il faut qu’on ait une bonne constitution. Vous savez, les universités sont des temples du savoir. Ce qui veut dire que vous êtes l’avenir de ce pays. Alors il faut que vous soyez les garants de cette constitution. Alors le CNT quitte l’hémicycle dans les conforts pour venir discuter avec vous pour que vous preniez conscience et votre responsabilité face à la chose. Parce que vous Étudiants d’aujourd’hui,  e sont vous les cadres de demain, mais en condition, que vous soyez bien inspirés et motivés pour défendre les causes justes et nobles de notre pays. Mais si vous défendez l’ethnie, la religion et vous faites la promotion de la médiocrité, vous aller mettre la Guinée en lambeaux. Une Guinée qui ne répondra pas à vos aspirations. Et vous serez des complices de l’histoire. Voulez-vous être les complices de l’histoire ? Vous devez vous associer car le projet du CNRD n’est pas un projet de colonel Mamadi Doumbouya, c’est un projet de la Guinée, c’est un projet pour les guinéens. Nous allons ensemble écrire notre constitution. Donc c’est notre projet. Nous devons nous l’approprier, faire de ce projet une réalité. Le CNT quitte l’hémicycle pour demander aux étudiants de foulayah, si vous êtes des Guinéens, des bons guinéens et vous êtes préoccupés par l’avenir, impliquez-vous pour la réussite de cette transition. Parce que les réformes qu’on obtiendra que l’on consentira ensemble, si elles sont partagées, elles réussisseront autant, parce que chacun de nous, deviendra les gardiens de ses réformes là », a souligné Dansa Kourouma.
Au cours de la conférence, les conseillers dans leurs domaines respectifs ont présenté et donné le bilan, les missions et les différentes perspectives du Conseil National de la Transition.
Les étudiants de leurs côtés ont posé leurs préoccupations qui finalement ont été répondues par le président du CNT et ses conseillers.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...