Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Culture : le nouveau CA du BGDA installé 

Après plus de 11 ans d’activités, le conseil d’administration (CA) du Bureau Guinéen des Droits d’Auteur change de visage. Mise en place par décret présidentiel le 17 octobre dernier, le nouveau conseil d’administration du BGDA, avec à sa tête Sékouba Diak Diakité, a été installé ce mercredi 9 novembre 2022. La cérémonie de prise de prise de fonction a eu lieu dans les nouveaux locaux du BGDA. C’était en présence du ministre de la Culture, de l’Hôtellerie et de l’Artisanat, des cadres de son département et des acteurs culturels.

Dans son discours d’ouverture, le ministère de la Culture s’est tout abord réjoui de l’aboutissement des efforts conjugués des cadres de son département dans l’aboutissement de la retouche des textes et statuts avec toutes les faveurs pour ce qui est du droit d’auteur.

« Un nouveau statut existe et sera bientôt vulgarisé. Dans ce statut, vous verrez que le BGDA est outillé pour fonctionner normalement comme fonctionnent les bureaux des droits d’auteur dans les autres pays. Pour ce qui est du droit d’auteur, nous nous sommes rapprochés des anciens gouvernements, de la direction et nous avons pu acquérir des documents qui n’étaient pas disponibles à l’époque. Sur la base de ceux-ci, nous avons trouvé qu’ils n’étaient pas adaptés à la question de la copie privée et des droits voisins. Nous sommes arrivés à retravailler les textes pour les adapter aux réalités de chez nous mais aussi, aller jusqu’à la phase finale qui est la signature du protocole d’accord avec la douane. Je remercie sincèrement tous ceux qui se sont investis dans cette aventure notamment nos amis artistes », a déclaré Alpha Soumah, ministre de la Culture et du Tourisme.

Par la même occasion, le Président du Conseil d’Administration (PCA) sortant a, tout d’abord, rappelé les conditions de mise en place de son conseil et les efforts fournis par les membres de celui-ci. Selon Moussa Célestin Camara, le bureau sortant a été installé en 2011 suite à des manifestations intempestives des artistes à l’endroit du BGDA à cause de la faiblesse des montants perçus à l’époque. Ce bureau, dit-il, a été constitué d’artistes venus de différentes structures, presque tous non spécialistes en matière de droit d’auteur.

Malgré les difficultés surmontées à cette époque, le PCA sortant se réjouit d’avoir pu poser des actions en faveur des artistes. « Nous avions exploité des pistes reçues avec nos voisins notamment les Burkinabè dont l’exploitation a abouti à l’élaboration de la nouvelle loi en cours. Nous avons fait un battage devant l’Assemblée nationale de l’époque qui a voté à l’unanimité cette loi. Nous avons réussi à la rétablir et nous la mettons à la disposition du CA entrant. Faites-en l’outil qui va sortir les artistes guinéens de l’ornière », a indiqué Moussa Célestin Camara PCA sortant avant d’affirmer son soutien et sa disponibilité à la nouvelle équipe.

Conscient de l’ampleur de sa mission à la tête du CA, le nouveau PCA entrant s’est montré rassurant en prenant la parole : « conformément aux textes en vigueur en Guinée dans le cadre de cette protection, je vous garantis que nous serons auprès de la direction générale pour faire en sorte que cette perception soit effective. Nous ferons en sorte que la mission qui nous a été assignée soit matérialisée en faveur des artistes et créateurs. Et je souhaite franc-succès aux membres du PCA sortant dans leurs projets futurs », a commenté Sékouba Diak Diakité, le nouveau PCA du BGDA.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...