Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Culture : accusé par le reggae man « Fada Bak Doum », le ministère de la culture se défend

Rien ne semble plus aller entre le ministre de la Culture, Bill de Sam, de son vrai nom, Alpha Soumah, et le reggaeman,  Bakary Doumbouya alias « Fada Bak Doum ». Il reproche au ministère d’avoir volé son projet dénommé : « Sensibilisation paix et unité nationale en république de Guinée » durant la transition.

Dans ledit projet, le reggae man dit avoir eu à mettre en place des objectifs non seulement sur les conférences débats mais aussi sur des concerts. Face à cette situation, l’artiste menace également de porter plainte contre le ministre.

« Depuis le 31 octobre, je cherche à joindre le Bill de Sam, impossible. Je l’appelle, il dit prière de m’envoyer un message, mais il n’a jamais répondu. Cela ne m’a pas dérangé. Après que j’ai fini de réaliser le morceau, le clip et tout, quand j’ai voulu tenir une conférence puisque c’est le patron actuel du département je me suis toujours référer à lui. Je suis venu vers lui en déposant encore une lettre d’invitation pour prendre part à ma conférence de presse.

 Il a boudé. Cela ne m’a pas fait mal. A mon fort étonnement avant-hier (mercredi, ndlr), je suis assis je me connecte je vois qu’il tient un point de presse sur le même projet. Chose qui m’a mis très mal à l’aise. Je me suis dit comment est-ce qu’un ministre peut prendre mon projet au lieu de me booster, il fait de ça son projet. J’ai dit que je ne peux pas me taire et puisque je n’ai pas les moyens, j’ai décidé de venir vers la presse pour que l’opinion nationale et internationale comprennent ce qui se passe » a-t-il expliqué.

Interrogé sur cette situation, le conseiller du ministère de la Culture, Ansoumane Diessira Condé, estime que le reggae man est un chercheur de buzz.  Selon lui, “quelqu’un m’a appelé pour me dire de suivre l’émission qu’il y a quelqu’un qui nous accuse d’avoir volé l’idée de son projet. Nous recevons de centaines et milliers de projets. Et je suis le Conseiller chargé de la culture du ministre Bill de Sam. Donc, tous les projets passent forcément dans mes mains.

Nous avons repris la quinzaine artistique régionale. C’est la phase préparatoire du festival national des arts et culture de Guinée qui a été créé en 1963. C’est le plus grand événement culturel de notre pays depuis 1963. C‘est à travers cet événement que les groupes comme Bembeya Jazz ont été révélés au public guinéen et sur les scènes internationales.

La dernière édition, c’était en 2019. Le ministre a dit qu’on reprend tous les projets qui étaient intéressants…je n’ai même pas vu son projet peut être que c’est au niveau de la Direction nationale de la Culture.

Si les gens ont envie de créer des buzz parce qu’ils ont tout tenté pour être reçus par le ministre, tout le monde veut être reçu par le ministre. S’il veut créer du buzz pour attirer l’attention, ce n’est pas la bonne manière« .

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...