Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Crise à l’usine Friguia : ce que le ministre Yombouno a dit à la direction de Rusal

Le ministre du Travail et de la Fonction Publique, après sa tournée dans la région de Boké, est arrivé à Fria ce vendredi 4 mars pour s’enquérir des conditions de travail et de vie des travailleurs de l’usine Friguia.

Après une visite de courtoisie rendue aux notabilités de la ville, le ministre Julien Yombouno a eu une séance d’échanges avec la direction de Rusal. Il était accompagné des techniciens de son département notamment la CNSS, de l’Inspection générale du travail, de la direction nationale de la santé du travail.

 » Si jusque-là ils ont eu beaucoup de problèmes, nous leur avons dit d’attendre encore puisque nous sommes en mission. Ce n’est pas nous qui allons trancher et prendre des décisions qu’il faut ici. Nous avons été envoyés en mission par le gouvernement. Nous terminons la mission et allons adresser notre rapport à qui de droit. Après, les décisions seront concertées (…) On est venus pour faire des constats, des observations et appeler les uns et les autres au respect de la loi du travail, des dispositions du code du travail et que nous n’allons pas négocier certains points clairs. Maintenant les points qui peuvent être sujets à interprétation, nous avons dit que nous allons mettre très rapidement un cadre de dialogue structuré et permanent pour suivre désormais de très près tout ce qui se passe à Fria au sein de l’entreprise Rusal dans ses relations tumultueuses avec ses employés et la communauté d’accueil. Ce que nous nous pouvons faire, c’est d’aller partager le rapport, formuler des recommandations claires et nettes et s’assurer à travers nos services compétents. Notamment l’inspection générale du travail que désormais les dispositions du code du travail sont bien appliquées au niveau de l’usine de Fria. Beaucoup de problèmes qui sont assez clairs notamment la retraite, les gens sont pressés d’aller à la retraite, ça fait plusieurs années des travailleurs de Fria n’ont pas été retraités pour qu’ils bénéficient aussi des prestations, des cotisations qu’ils faisaient, qu’ils bénéficient de ces avantages.  La question de contrat à durée déterminée…, vraiment ce contrat de très courte durée qu’il va falloir régler et mettre dans la forme. Et éventuellement, le retour des employés originaux de l’usine au sein de l’usine mère plutôt que d’appartenir à une société de sous-traitance. L’un dans l’autre, nous allons faire exploiter les lois, les textes, essayer de les appliquer à qui de droit et progressivement pour que le calme revienne à Fria, que l’usine soit pleinement relancée et que les uns et les autres retrouvent leurs comptes. Voilà ce que nous sommes venus constater et dire aux différents acteurs de l’usine de Fria« , a déclaré le ministre du Travail et de la Fonction Publique. 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :