Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Coyah : le Président du CNT s’implique dans l’assainissement de la ville

La ville de Conakry est sale, mais elle n’est pas seule. Coyah, une ville voisine de la capitale, connaît aussi de nombreux tas d’immondices, de caniveaux bouchés, rendant ainsi difficile l’écoulement des eaux. Ce dimanche 17 juillet 2022, le président du Conseil national de la Transition (CNT), Dr Dansa Kourouma, s’est rendu dans cette ville avec des Conseillers nationaux et des cadres du CNT, pour procéder au curage des caniveaux. Ils n’étaient pas venus les mains vides. Ils avaient les matériels qu’il faut pour un assainissement.

Pelle à la main par-ci, balai par-là, Dr Dansa Kourouma a activement participé à l’opération d’assainissement. Le préfet de Coyah, Colonel Yaya Kalissa, était très fier de participer à cet acte citoyen avec le Président du CNT : « C’est un sentiment de satisfaction, si je vois la deuxième personnalité du pays se déplacer avec tout son personnel, venir dans ma préfecture pour assainir, c’est un vrai confort moral pour moi et pour toute la population de Coyah. Je dis à la population de prendre l’exemple sur le CNT. »

Il a ensuite fait savoir que les conseillers communaux suivront l’exemple du CNT : « J’ai programmé d’urgence tous les élus locaux pour ce programme. Cela s’étend jusqu’au mois de janvier. »

 Le maire de la commune urbaine de Coyah, Abou Soumah, a aussi salué l’acte du Dr Dansa Kourouma : « Aujourd’hui c’est une autre occasion pour nous que le président du CNT, en tête de son équipe, qui est venu vraiment nous accompagner et avec beaucoup de matériels, même des camions pour transporter ce que nous avons récolté comme déchets, au dépotoir. C’est vraiment salutaire, la population est très contente. »

Abou Soumah évoque aussi un problème auquel sont confrontées les populations de Coyah dans le cadre de l’assainissement, c’est celui du manque des PME de pré-collecte d’ordures : « Il faut des PME conséquentes. C’est le problème fondamental que nous avons, parce qu’il y a deux PME qui travaillent. Et nous, au niveau de la commune, la moitié des recettes du marché est versée au niveau de la PME. 14 millions par mois, que nous donnons à cette PME. Mais on n’est jamais satisfaits, parce que la production est très grande. Et aujourd’hui, les marchandes nous empêchent de travailler. Pourtant, on travaille pour elles. Ce ne sont pas nos concessions. »

Le Président du CNT, le Dr Dansa Kourouma, a expliqué pourquoi son institution a choisi Coyah pour faire cette opération au lieu de se rendre dans une commune de Conakry : « Le Chef de l’Etat a instruit son gouvernement de se déployer dans les 5 communes de Conakry pour coordonner l’assainissement des différents quartiers. Alors comme Coyah ne faisait pas partie de ce programme, et on parle souvent du grand Conakry, nous avons estimé que Coyah et Dubréka doivent faire partie de cette campagne. C’est pourquoi le CNT, en tant qu’organe législatif, a décidé de s’associer aux autorités de Coyah pour assainir le grand marché de Coyah. C’est une opération pour montrer l’exemple que ceux qui salissent doivent être prêts à nettoyer. L’exemple doit être pris en haut et l’imitation en bas. Notre présence ne se limitera pas à Coyah, nous allons assainir le site touristique de Dubréka, on va débarrasser de tout ce qui est là-bas comme ordures et passer une couche de peinture. Ce n’est pas du tout du spectacle mais c’est le début du commencement.»

Selon le Dr Dansa Kourouma, d’autres opérations suivront celle de ce 17 juillet. Il s’agira du palais du peuple, siège de son institution: « Ce n’est que la première phase de notre opération. La semaine prochaine, nous serons au palais du peuple où nous allons désherber, curer les caniveaux, évacuer les eaux usées et le palais retrouvera une toilette claire. »

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...