Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Coyah -Dubréka : la manifestation du Fndc ignorée (constat)

La manifestation annoncée par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), ce jeudi 28 juillet 2022, dans le grand Conakry (Conakry- Coyah – Dubreka), a été ignorée  par les populations de Coyah et Dubreka. Tôt le matin, nous avions sillonné les deux villes pour constater sur le terrain les réalités.

A Sambayah et au grand marché de Coyah, les pik up de la police sont perceptibles et prêts à disperser tout regroupement non autorisé par les autorités. Les citoyens vaguent librement à leurs activités ignorant ainsi  le mot d’ordre de manifestations du Front National pour la Défense de la Constitution .
Les citoyens interrogés  sont plutôt préoccupés par la recherche du quotidien. Alseny Bangoura est un citoyen résident à Coyah. Il trouve inopportune cette manifestation : »Je ne me reconnais pas dans cette manifestation car pour moi ce qui compte c’est comment nourrir ma famille », a-t-il souligné.
De son côté, Mariame Camara est responsable de l’association des Femmes Battantes. Elle demande de donner du temps au CNRD qui, pour elle, fait du bon boulot pour moraliser l’administration publique. « Si vous constatez bien, tout va bien à Coyah. Les citoyens vaquent librement à leurs activités. Nous demandons au FNDC de donner du temps au CNRD pour nettoyer le pays. Nous voyons les activités engagées par le Colonel Doumbouya. C’est pour le bien de toute la nation qu’il fait cet assainissement .
Nous , on ne manifestera pas« , a-t-il dit.
De Coyah , nous nous sommes rendus à Dubréka ville en passant par le km 5 ou un important dispositif sécuritaire était installé. Les lieux traversés par notre reporter, il y avait de la fluidité dans la circulation et aucun incident n’était perceptible.  A l’image de Coyah, la population vaguait librement à ses activités.
Sékou Camara est un partisan actif du FNDC de Dubréka. Pourtant, il dit ne pas se reconnaître dans cette manifestation. « Nous nous sommes désolidarisés de cette manifestation parce qu’il y a d’abord une crise qui gangrène le FNDC. Nous n’avons pas manifesté parce que cette manifestation est en toute sincérité inopportune . Je ne me reconnais pas dans cette manifestation », nous a-t-il confié.
Même son de cloche au niveau des citoyens interrogés. Au moment où nous rédigeons cet article (12 h 42min )  aucun incident  n’était encore signalé dans les deux préfectures que nous avions sillonnées.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...