Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Covid-19 : le pass vaccinal sera  obligatoire à partir du 15 septembre (Dr Sakoba)

Vu la vitesse avec laquelle se propage en Guinée la pandémie de Covid-19, les autorités guinéenne ont pris de nombreux dispositifs sanitaires. En marge d’une conférence de presse qu’il a conjointement ce 13 août avec le ministre de la Santé, Dr Sakoba Keita a fait savoir que cas de Covid-19 importés en Guinée ont tous transité par l’aéroport international Conakry-Gbessia. Ce qui justifierait l’important dispositif sanitaire mis de ce côté.

« Par rapport au dispositif établi, je dois vous rappeler que pratiquement 100% des cas importés ont transité par l’aéroport. Donc vous comprendrez que si on doit prendre des mesures rigoureuses c’est par là-bas. Mais cela ne veut pas dire qu’on ne doit pas intervenir sur la voie terrestre. Donc le ministère de la Santé va densifier le contrôle au niveau de l’aéroport de Conakry. Vous savez que notre premier cas est entré par là-bas et quelques cas de variants notés sur le territoire national sont entrés par l’aéroport de Conakry », a-t-il indiqué avant de parler des mesures prises pour obtenir le visa guinéen : « Pour obtenir le visa, c’est d’abord la carte de vaccination en bonne et due  forme. Ça veut dire quoi ? Ils ont pris la première dose avec l’intervalle requis recommandé par le fabricant, la deuxième a été prise et ils ont fait au moins deux semaines avant de demander d’entrer dans notre pays. A cela la présence du résultat négatif du RT PCR valide pour 72h. »

S’agissant des déplacements à l’intérieur du pays, le Directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) annonce que la pass vaccinal vaêtre obligatoire plus tard au 15 septembre prochain : « En ce qui concerne les déplacements internes d’une préfecture à une autre, comme vous le savez, on avait exigé le TDR aux gens, mais celui qui fait le PCR, c’est valable, parce que les deux sont en vigueur chez nous. Mais pour un temps, d’ici au maximum15 septembre, nous allons imposer le pass vaccinal pour tout déplacement en Guinée, que ce soit vers l’extérieur ou l’intérieur. Même celui qui a le test PCR, il faut qu’il ait le pass vaccinal. Nous voulons même commencer ce contrôle là avec les services de sécurité à partir du 1er septembre pour aller de façon progressive. »

La pass vaccinal est déjà obligatoire au niveau des départements ministériels, à la Présidence et à la Primature. Mais Dr Sakoba précise que les malades guéris du Covid-19, puisqu’ils ne peuvent pas se faire vacciner avant trois mois, présenteront leurs certificats de guérison pour accéder aux lieux cités plus hauts : « Pour ceux qui sont sortis guéris de nos centres, il faut le certificat de guérison. Ceux-ci ne peuvent prendre le vaccin qu’après trois mois. Nous allons plaider auprès du ministère de la Santé pour que ceux qui travaillent dans leur département puissent avoir l’accès avec leurs certificats de guérison datant de moins de trois mois. Excédé trois mois, ils doivent forcément se faire vacciner. »

Quant aux femmes enceintes, puisque le vaccin leur est contre-indiqué, elles devront présenter leurs carnets rouges (carnet de grossesse, ndlr) pour accéder aux départements ministériels où elles travaillent.

Pour ce qui concerne le virus Marburg détecté à Guéckédou, le ministre de la Santé, le médecin-général Remy Lamah a fait savoir qu’il n’y a pas à s’affoler parce que la victime serait un homme qui souffrait de démence depuis trois ans. Et ce qui l’aurait conduit à manger des choses qui ne seraient pas saines.

Les cas contacts sont isolés aucun n’a développé, à date, des symptômes, affirme le Dr Sakoba Keita qui précise que dix jours on pourrait déclarer la fin de cette maladie cousine de l’Ebola. Puisque 11 jours sont déjà écoulés. « Les recherches sont en cours afin de trouver la femme du défunt », ajoute-t-il, précisant tout de même que celle-ci n’était pas trop en contact avec son mari, vu qu’il avait une maladie mentale.

Lire vidéo:

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...