Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Construire ensemble l’initiative « la Ceinture et la Route » pour paver la route de l’espoir

Li Yan et Yan Huan, journalistes au Quotidien du Peuple, partenaire de Guinéenews

Le 27 mai a eu lieu à Kaposvár, en Hongrie, une cérémonie de lancement du projet de centrale photovoltaïque de 100 MW investi et construit par China National Machinery Import & Export (Group) Co., Ltd. La construction du projet a commencé en juin 2019 et, une fois connecté au réseau, il devrait générer 130 millions de kWh par an, permettre d’économiser 45 000 tonnes de charbon standard et réduire de 120 000 tonnes les émissions de dioxyde de carbone, ce qui est très important pour améliorer la structure énergétique et promouvoir le développement des énergies propres en Hongrie.

La centrale photovoltaïque de Kaposvár est un projet clé entrepris dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route » conjointement construite par la Chine et la Hongrie, et aussi un représentant des nombreux projets de l’initiative, qui incarne pleinement sa philosophie de coopération pacifique, de bénéfice mutuel et gagnant-gagnant. Aujourd’hui, avec la participation enthousiaste et le plein soutien de toutes les parties, l’initiative « la Ceinture et la Route » est devenue la plus grande plate-forme de coopération internationale au monde et un bien public international populaire. A la date de janvier 2021, la Chine avait signé 205 documents de coopération pour la construction conjointe de l’initiative « la Ceinture et la Route » avec 140 pays et 31 organisations internationales. De 2013 à 2020, le commerce de marchandises de la Chine avec les pays riverains de l’initiative a atteint 9 200 milliards de dollars. De leur côté, les entreprises chinoises ont investi 136 milliards de dollars dans les pays riverains et absorbé près de 60 milliards de dollars d’investissement de ces mêmes pays. La coopération économique et commerciale entre la Chine et ces pays a surmonté les graves défis posés par l’épidémie de COVID-19, faisant preuve d’une forte résilience et d’une puissante vitalité.

À l’heure actuelle, la situation internationale est compliquée et les défis mondiaux se multiplient. Ce n’est que lorsque les pays renforceront leur coopération et réagiront ensemble que le monde pourra réaliser un développement pacifique et une prospérité commune. Construire ensemble l’initiative « la Ceinture et la Route », c’est poursuivre le développement, prôner une situation gagnant-gagnant et véhiculer de l’espoir.

À lire aussi

Le chemin de fer Addis-Abeba-Djibouti relie l’Éthiopie et Djibouti. C’est le premier chemin de fer transnational électrifié en Afrique et il est connu comme étant un véritable lien vital pour l’Éthiopie. Pendant la période de prévention et de contrôle de l’épidémie, le chemin de fer Addis-Abeba-Djibouti a assumé la responsabilité de protéger les moyens de subsistance de la population. Plus de 1,5 million de tonnes de produits de première nécessité, de matériel de prévention de l’épidémie et de matières premières industrielles ont été continuellement transportées du port de Djibouti à l’intérieur de l’Éthiopie. Le volume total de fret transporté en 2020 a augmenté de 35% d’une année sur l’autre, améliorant notablement l’efficacité du transfert de produits importants en Afrique de l’Est. En outre, l’Éthiopie a prévu 13 parcs industriels le long de la voie ferrée, dont 10 ont été achevés, créant plus de 100 000 emplois et stimulant efficacement le développement économique des zones situées le long de la voie ferrée. Des universitaires éthiopiens ont déclaré que la participation à la construction conjointe de l’initiative « la Ceinture et la Route » apportera de l’espoir et permettra de récolter des bénéfices. Avec l’aide de la Chine, la région de l’Afrique de l’Est est devenue un modèle pour le développement rapide de la connectivité sur le continent africain. Cet effet de connectivité profitera également à la construction d’une zone de libre-échange sur le continent africain.

Gwadar, autrefois un petit village de pêcheurs au Pakistan, est aujourd’hui devenu un port moderne ; le port du Pirée, en Grèce, dont on disait que « les grues du terminal à conteneurs étaient si rouillées qu’elles ne pouvaient pas fonctionner correctement », a nettement amélioré son classement de débit de conteneurs dans le monde ; la zones de coopération économique et commerciale sino-égyptienne TEDA Suez continue d’attirer les investissements et d’apporter des effets de démonstration à la reprise locale du travail et de l’emploi… la construction commune de l’initiative « la Ceinture et la Route » se concentre sur la question fondamentale du développement, libère le potentiel de développement de divers pays et réalise l’intégration économique, relie le développement des différents pays et permet de partages des résultats.

Le magazine américain Forbes a souligné que la construction conjointe de l’initiative « la Ceinture et la Route » reliera pendant longtemps différents pays. Cette relation extrêmement solide est une illustration d’une communauté de destin.

Aujourd’hui, tous les pays attendent avec impatience d’inaugurer une « reprise verte » et d’entrer sur la voie du développement durable. La Chine a lancé une série d’initiatives d’action verte, adoptant une série de mesures telles que les infrastructures vertes, l’énergie verte, les transports verts et la finance verte, et partout dans le monde les gens ont répondu positivement. En tant que participant, contributeur et leader dans la construction d’une civilisation écologique mondiale, la Chine déploiera des efforts inlassables pour construire une communauté de vie humaine et naturelle avec des actions pratiques.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...