Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Consommation de la drogue kush à Conakry : réactions croisées de deux responsables  de la Police et du MESRI

La drogue kush fait actuellement des ravages dans plusieurs pays de la sous-région. C’est le cas en Guinée, en Sierra Léone (souvent citée comme le pays d’origine) et la Gambie. En Guinée, ce produit prohibé entre généralement par les débarcadères, a appris notre rédaction. Plusieurs décès dus à cette drogue kush ont été enregistrés ces dernières semaines dans le pays.

Face à cette situation, les services de sécurité sont en état d’alerte pour mettre grappin sur les détenteurs de ce produit. Interrogé ce matin par nos confrères de Fim Fm, le Secrétaire général à la Présidence chargé des Services spéciaux, de la lutte contre la drogue et le grand banditisme, Abdoul Malick Koné, est revenu sur l’état des lieux par rapport à la circulation et à la consommation de cette nouvelle forme de drogue. « (…) quand l’avenir de la jeunesse est compromis, c’est l’avenir de l’Etat, de la nation du pays qui est condamné. On ne se laissera pas faire. On a une façon de travailler en respectant toutes les libertés individuelles et collectives. Alors, nous avons mis un plan de surveillance d’infiltration qui a permis le ciblage d’une quantité de drogue appelée kush », a-t-il dit.

Poursuivant, il ajoute : « nous avons saisi trois grosses barques en provenance de la Sierra Leone au port de Boussoura avec une quantité innombrable de drogue à ciel ouvert hier (mardi 1er novembre 2022, ndlr). Depuis lors, jusqu’à ce matin, nous sommes sur le terrain. Nous avons ici avec nous des images qui sont beaucoup plus explicites. Nous avons besoin de temps pour finir avec cette affaire. Nous les surveillons jour et nuit pour empêcher la consommation de cette drogue par les Guinéens ».

Pour sa part, Dr Thierno Bah, DG de l’Institut itinérant de Formation et de Prévention intégrées contre la drogue a affirmé que kush est une drogue qui tue.  « Les troubles liés à la consommation de cette drogue pose un problème important à la santé publique. La drogue kush est un cocktail de drogue composée de plusieurs substances chimiques comme l’acétone mélangé avec du cannabis, broyé et réduit en poudre prêt à être consommée. Un produit moins cher qui surplombe aujourd’hui toutes les autres drogues même le tramadol. Sa découverte en Guinée est très récente. D’après nos nombreuses investigations, c’est une drogue qui vient de la Sierra Léone », a-t-il souligné.

Comme le Commissaire principal, Abdoul Malick Koné, Dr Bah a réaffirmé que « la porte d’entrée de la drouge kush, c’est au niveau des débarcadères et des postes frontaliers avec la Sierra Léone notamment Forécariah. Et notre préoccupation du moment, en tant qu’institution, c’est de veiller à ce que ces drogues ne pénètrent pas les écoles et les universités et nous restons sur le terrain pour stopper sa propagation. (…) La consommation de cette drogue est très grave pour la santé, il cause des hallucination, l’euphorie, du diabète du type 1, mais aussi la baisse de la température corporelle. Et lorsque la température corporelle baisse, c’est le taux d’oxygène dans le sang qui baisse.  Et la langue étant déjà sèche, elle s’enfonce et ça bloque les voies aériennes supérieures. C’dest immédiatement suivie d’asphyxie et c’est la mort subite. C’est ce qui fait la dangerosité de cette drogue. (…) Dans le quartier de Gbessia-Port, nous avons eu des témoignages sur les cas de consommations de cette drogue par des mineurs où il y’a eu des morts…Le protocole de prise en charge reste inconnu. (…) ».

Selon lui, une mission sera dans les jours à venir pour une sensibilisation de la population.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...