Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Conflit intercommunautaire à Dalaba : plusieurs blessés évacués à Mamou

Depuis le lundi 15 août dernier, un terrain de football oppose la communauté de Ketiguiyah à celle de Djinkoyah dans la préfecture de Dalaba. Les violences ont causé d’énormes dégâts et des blessés dans les deux camps.
Interrogé, Abdourahamane Diallo, le maire de la commune rurale de Mafara explique la genèse de ce conflit  » il n’y a pas 800 mètres qui séparent les deux villages en conflit. Ceux de Djinkoyah ont voulu, depuis l’année dernière, exploiter un domaine agricole situé dans une forêt à Badi relevant de Ketiguiyah. . Ils ont défriché la partie sans autorisation. Les gardes forestiers de Mafara et Kourou ont arrêté les travaux. Les exploitants de Djinkoyah ont toujours insisté. Ils ont mis le feu. Le feu a débordé pour toucher la plantation d’un citoyen de Ketiguiyah. L’affaire a été portée à la justice de paix de Dalaba. Le juge a condamné les auteurs du feu au paiement des indemnités causées à la victime. Ceux de Djinkoyah ont abandonné cette partie pour créer un terrain de football sur un autre domaine c’était à l’approche de la fête de Tabaski. Les sous préfets de Mafara et Kourou ont demandé à ceux Djinkoyah de ne pas jouer au foot sur le nouveau terrain car la partie est litigieuse. C’est entre temps la population de Djinkoyah a attaqué la délégation et nous a menacé à mort. Le préfet de Dalaba a convoqué lundi dernier tous les sous préfets, maires des communes rurales voisines: Ditinn, Bodiè, Kankalabé,  ainsi que les responsables de la sécurité de Mamou pour se retrouver dans la localité afin d’arranger le problème. Pendant que le préfet sensibilisait la population s’est révoltée à coups de pierres. C’était la débandade totale. Ils y a eu plusieurs blessés. Le lendemain, mardi, le préfet a convoqué une autre rencontre à Ditinn pour trouver la solution. Pendant qu’on s’entretenait à Ditinn, nous avons été informés que la population de Djinkoyah s’est attaquée a ceux de Ketiguiyah. C’est ainsi que la rencontre a été interrompue et les participants ont rejoint urgemment leur localité. Le mercredi, les accrochages se sont poursuivis avec l’arrivée des ressortissants des deux camps en renfort. Deux pick-up de la gendarmerie sont arrivés dans la localité pour intervenir. Mais, les gendarmes n’ont pas duré car ils ont été rappelés de se retourner urgemment à Dalaba où la population était en train de manifester dans les rues à l’appel du FNDC« , a-t-il expliqué.
Selon des informations, les hostilités se sont poursuivies hier jeudi, des habitants de Ketiguiyah se sont attaqués avec d’armes blanches aux biens de leurs adversaires. Quatre personnes ont été mises aux arrêts par ceux de Djinkoyah.
Abdoul Karim Camara le président du district de Djinkoyah apporte des précisions  » Nos grand-pères sont nés ici. Le sous préfet a interdit à nos enfants de jouer au football sur notre nouveau terrain. Nous l’avons répondu qu’il ment. Ce n’est pas possible. Ici c’est chez nous. Ce sont nos parents qui ont hébergé ceux de Ketiguiyah. Nous n’allons pas emprunter un domaine pour cultiver« , a-t-il indiqué.
Une délégation des autorités locales composée du gouverneur et de procureur de Mamou a effectué une visite dans la soirée d’hier jeudi à Ketiguiya et à Djinkoyah pour rencontrer les protagonistes afin d’apaiser la tension.
Pour ériger la localité de Kourou en sous préfecture, il a fallu à l’administration du territoire de détacher le secteur de Djinkoya (composé de Malinké) au district de Ketiguiya  (composé de peulhs) dans la commune rurale de Mafara pour en faire un nouveau district relevant désormais de Kourou. Depuis, les deux localités (Ketiguiya et Djinkoya) se disputent la paternité des domaines.
Nous y reviendrons.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...