Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Conférence League: Mohamed Ali Camara et les Young Boys disent adieu à l’Europe

Considéré comme un joueur « très important » par son coach Raphael Wicky, Mohamed Ali Camara et les Young Boys n’ont pas pu se qualifier pour la phase de groupes de la Conférence League européenne. Battus à l’aller par Anderlecht à domicile, les Bernois ont réussi à refaire leur retard en Belgique avant de perdre le match sur la fatidique séance des tirs aux buts. En zone mixte, nous avons rencontré l’international guinéen, Mohamed Ali Camara pour analyser la rencontre.

Guineenews©: Mohamed Ali Camara, élimination aux portes de la phase de groupes de la Conférence League, une grosse déception j’imagine. 

Mohamed Ali Camara: Vraiment une très grosse déception parce que ça fait quatre saisons que nous jouons une compétition européenne. On avait à cœur de se qualifier mais ça s’est très mal passé ce soir. Nous sommes tous très déçus du résultat. Mais c’est le football, il faut continuer à travailler, remettre les choses en place pour les prochains matchs qui viennent en championnat. 

Guineenews©: Pourtant, vous faites une très bonne première mi-temps. Vous maîtrisez le match en mettant beaucoup d’intensité. Vous le dominez avec à la clef un but. Ce n’est qu’en deuxième mi-temps qu’Anderlecht a réussi à faire jeu égal par moment. 

Mohamed Ali Camara: On a vraiment bien commencé le match. Après on a eu du mal à garder la balle un peu plus haut en deuxième mi-temps. Mais je pense qu’on s’est fait éliminer à cause du match aller à domicile. Sur ce match, a n’a pas bien pu gérer la situation. On s’est créé beaucoup d’occasions sans concrétiser aucune. Tu connais le football de haut niveau, après tu paies cash. Comme tu l’as dit, on a bien démarré le match, après on a perdu le fil. Et si tu perds le fil dans un match pareil, tu es puni. 

Guineenews©: Mohamed Ali entame le match avec une grande détermination et beaucoup d’engagement. Il finit par prendre un carton jaune. Derrière, le coach ne prend pas de risque. 

Mohamed Ali Camara: Oui c’est comme ça. C’était prévisible. On savait qu’on pouvait jouer la prolongation. Vu que j’avais déjà écopé d’un carton jaune, derrière je fais une faute que l’arbitre ne sanctionne pas, le coach a tout de suite décidé de me sortir pour éviter qu’on se retrouve en infériorité numérique. C’est l’équipe qui compte le plus. 

Tanou Diallo, envoyé spécial de Guineenews à Bruxelles

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...