Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Condamné par la « justice d’Alpha Condé », Foniké Menguè avait prédit un acquittement par le tribunal de l’histoire 

C’est effectif ! Le responsable en charge de la Mobilisation du Front national pour la défense de la Constitution (Fndc) est libre depuis la soirée de ce mardi 7 septembre 2021. 

En prison depuis le 29 septembre 2020, Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, a été arrêté sur l’échangeur de Gbessia, dans la commune de Matoto, alors qu’il venait de s’entretenir avec des jeunes pour les galvaniser dans leur combat à refuser un troisième mandat pour Alpha Condé.

Conduit à la Direction Centrale de la Police Judiciaire pour son audition avant d’être envoyé devant le Procureur de la République. Il a été emprisonné pour des faits « d’attroupement illégal, de trouble à l’ordre public, d’atteinte à la sûreté de l’État et de destruction de biens publics ».

Après le procès qui a condamné leur client à 11 mois de prison ferme, les avocats de Oumar Sylla Foniké Menguè ont interjeté appel à la Cour d’appel où le jeune activiste de la Société civile a été condamné à 3 ans de prison ferme.

A la tombée de la sentence,  le 11 juin 2021, le responsable en charge de la Mobilisation et de l’Implantation des antennes du Fndc s’est montré non surpris de la décision d’une justice à la solde de l’Exécutif.

« La justice aux ordres de M. Alpha Condé vient de me condamner à 3 ans de prison. Mais je serai acquitté par le tribunal de l’histoire. Vive la démocratie ! Vive la liberté pour que vive une République respectueuse des droits humains ! ».

Ainsi, s’exprimait Foniké Menguè avant de monter dans le minibus des gardes pénitentiaires qui l’a retourné à la Maison centrale de Conakry.

Et depuis hier, Oumar Sylla a renoué avec sa famille dont il était sevré depuis un an. C’est à partir de son lit d’hôpital que l’homme a regagné son domicile à la grande satisfaction des siens.

À lire aussi
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...