Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Conakry : saisie de près 3 tonnes de cocaïne à bord d’un navire battant pavillon léonais 

Le mercredi 27 juillet dernier, au large de Conakry, aux environs de 12 heures, une équipe de patrouille de la Marine guinéenne a procédé à l’arraisonnement d’un bateau battant pavillon léonais. Il serait ensuite ramené à quai, au siège de la brigade des unités flottantes, sis au port autonome de Conakry. A l’issue des fouilles, une importante quantité de colis suspects a été découvert à bord.

Aussitôt, le Haut Commandant de la Gendarmerie nationale et Directeur de la Justice militaire a dépêché sur les lieux le Groupement de Gendarmerie maritime et fluviale et les enquêteurs de la Direction centrale des Investigations judiciaires de la Gendarmerie Nationale, à l’effet de  mener les enquêtes sur la substance saisie.

Selon l’Officier de Communication du Haut Commandement, ces investigations se sont déroulées sous la direction du Procureur de la République près le Tribunal de première instance de Kaloum.

« Les opérations de constatation et de perquisition effectuées sur le navire au siège de la Brigade des unités flottantes de l’Armée de mer ont permis de découvrir à bord : 120 colis de poudre blanche dissimulés dans plusieurs sacs », a rapporté le Lieutenant Aboubacar Saran Bangoura, ce mercredi 3 août.

Selon lui, ces colis contenaient 2318 plaquettes, pour un poids total de 2 605,1 kg, soit 2 tonnes 605 kilogrammes.

« Sur place et en présence constante de monsieur le Procureur de la République, de la Marine Nationale et des membres de l’équipage, un prélèvement a été effectué sur chaque colis, puis testé par échantillonnage avec une solution de Thiocyanate de cobalt COSCN(II), qui se sont tous révélés positifs à la cocaïne », a-t-il informé.

Aux dires du Lieutenant Bangoura, les six membres d’équipage composé de cinq Léonais et d’un Guinéen ont été placés en garde à vue à la DCIJ-GN, et seront déférés dès ce mercredi 3 août devant les juridictions compétentes pour les faits de détention et trafic international de stupéfiants.

« Le Haut Commandant de la Gendarmerie nationale et Directeur de la Justice militaire tient aussi à souligner que cette lutte engagée par les nouvelles autorités du CNRD sera pérenne, eu égard aux résultats obtenus notamment la saisie de 300 kg de cocaïne dans les mêmes conditions courant février 2022 ».

Tout en invitant l’ensemble des forces de défense et de sécurité à renforcer la vigilance afin de mettre fin au trafic international de drogue et de redorer l’image du pays, jadis était réputé être une plaque tournante du trafic international de drogue, l’Officier de Communication du Haut Commandement, a, au nom du ministre Délégué à la Présidence chargé de la Défense nationale, du Haut Commandant de la Gendarmerie nationale et du Chef d’état-major général des Armées, félicité les militaires de l’Armée de mer et les enquêteurs de la DCIJ-GN pour la qualité du travail accompli.

En sa qualité de celui qui met en œuvre la politique pénale du gouvernement, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme a promis que la Justice fera son travail pour que plus jamais nos services soient encouragés.

Parce que de l’avis de Charles Wright, il ne sert à rien d’arrêter les personnes impliquées dans de telles pratiques sans qu’il n’y ait une sanction disciplinaire.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...