Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Conakry : les plans d’aménagement détaillés des communes de Matam et Coyah validés 

Après la validation du schéma directeur d’urbanisme du Grand Conakry mercredi 1er mai, 80 acteurs de l’urbanisme ont validé jeudi les plans d’aménagement détaillés des communes urbaines de Matam et Coyah.

Venus du département en charge de l’urbanisme et d’autres départements sectoriels, des ordres professionnels, des organisations de la société civile, des communautés, de la presse… Ces participants ont émis des avis qui contribueront à parfaire ces plans d’aménagement.

Selon Alpha Oumar Diallo, directeur national de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanisme, les contributions des participants étaient l’un des objectifs recherchés en organisant cet atelier. Surtout que le projet s’inscrit dans une démarche participative. « Il faut rappeler que nous sommes à une phase de validation technique… Ce schéma sera passé en revu par nos cadres et nos partenaires pour intégrer les observations [certaines] qui ont été formulées et feront finalement l’objet d’un arrêté de monsieur le ministre [de l’Urbanisme et de l’Habitat] », a-t-il dit.

En effet, durant cette journée d’échanges autour des plans d’aménagement détaillés des communes urbaines de Matam et Coyah, les avis et recommandations des participants ont été nombreux et souvent de qualité. Au-delà des plans détaillés des communes de Matam et de Coyah, Moustapha Barry, directeur national adjoint de l’administration, croit que le projet Sanita-Villes Durables est une excellente initiative qui aurait dû venir un peu plus tôt. Toutefois, il croit que la réussite de ce projet dépendra aussi d’une large sensibilisation des communautés concernées par les aménagements. « La réalité c’est que la population est en avance sur l’État. Alors comment résoudre tous ces problèmes [d’urbanisation]? Je pense que des stratégies comme ces plans d’aménagement détaillés (au niveau local) vont aider les communes à s’approprier d’une très bonne gestion de la planification urbaine. J’estime alors qu’il y a de l’espoir. A condition que les élus locaux et l’ensemble des acteurs de ces espaces (à aménager) soient beaucoup plus sensibilisés et outillés », estime Barry.

Mamadou Yansané, chef d’un des quartiers de la commune de Matam, apprécie les efforts fournis par l’équipe du projet Sanita-Villes Durables. «Les résultats obtenus sont vraiment très satisfaisants », a-t-il dit. «Mon quartier (Matam centre) était une zone semi-industrielle. Avec le désengagement de l’Etat, nous nous retrouvons présentement dans une situation où tout appartient à des tierces personnes ou à des entreprises. Si l’Etat ne prend pas ses dispositions, le futur ne sera pas non plus facile malgré ce plan d’aménagement », a-t-il néanmoins relativisé.

Plans pilotes

Pour sa part, Souleymane Camara, représentant du chef de quartier de Coyah centre à l’atelier, estime que le projet est salutaire pour la ville de Coyah. « Je pense que c’est bien entamé pour qu’on puisse aller de l’avant », a-t-il dit. Cependant, il tient une route qui partirait du kilomètre 54 pour rejoindre l’autoroute. « Si cette route est prise en compte et qu’elle est réalisée, cela désengorgerait un peu la ville de Coyah…A part cette remarque, le plan est globalement satisfaisant », a-t-il exprimé.

Les plans détaillés de Matam et Coyah validés ce sont des plans pilotes d’aménagement pilotes qui font écho aux orientations du Schéma directeur d’urbanisme du Grand Conakry produit dans le cadre du projet Sanita Villes Durables. Un projet initié par le gouvernement guinéen à travers le ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par l’ONU Habitat. « Ces plans pilotes traitent de la restructuration urbaine et de la protection de l’environnement, deux problématiques essentielles dans la zone du Grand Conakry et qui méritent une attention soutenue », a dit dans son discours de bienvenue, madame Gwendoline Mennetrier, conseillère technique principale du projet Sanita Villes Durables.

« Je porte donc l’espoir que l’expérience pionnière de Matam et de Coyah puisse servir d’exemple à d’autres communes du Grand Conakry et je voudrais vous assurer de la disponibilité de notre département à appuyer les initiatives communales qui seront identifiées… Enfin, je voudrais exprimer mes vives félicitations et mes sincères remerciements à vous tous. Mesdames et messieurs les participants, je vous exhorte à continuer à travailler de la sorte, à nous encourager en mettant en œuvre les politiques du gouvernement…»,,a exprimé le secrétaire général du ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, en prononçant le discours de clôture de l’atelier.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :