Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Conakry: le Premier ministre donne le coup d’envoi du dialogue politique inclusif inter-guinéen   

Le Premier ministre, chef du gouvernement Dr Bernard Goumou, a lancé officiellement les travaux du cadre du dialogue inclusif guinéen ce jeudi 24 novembre  à Conakry. C’était en présence du médiateur de la CEDEAO pour la Guinée, Dr Yayi Boni, du président du CNT, Dr Dansa Kourouma, des membres du gouvernement et des diplomates accrédités en Guinée.
Dans son intervention, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Mory Condé est revenu sur les étapes définies dans le chronogramme de la transition.
D’après le ministre Mory Condé, le communiqué du CNRD n’a nullement interdit les manifestations politiques. Cependant, a-t-il indiqué, il a interdit toutes les manifestations sur les places publiques. « Pour preuve, les partis politiques tiennent tous les samedis leurs meetings dans leurs différents sièges respectifs. »
Prenant la parole, l’ancien Président de la République du Bénin et également médiateur de la CEDEAO en Guinée a déclaré qu’il s’agit d’un nouveau départ la Guinée, celui de la refondation de l’Etat.
Poursuivant son intervention, Dr Yayi Boni a rappelé que le dialogue ne consiste pas seulement à se parler. Qu’il ne se résume pas seulement à un échange de langage. Mais, a-t-il précisé, il s’agit de partager la vision de la gouvernance de la cité commune. Il a également invité les absents à rejoindre le cadre du dialogue pour la paix.
Dan son allocution d’ouverture des travaux, le Premier ministre Dr Bernard Goumou a rappelé qu’il s’agit d’un débat de bonne foi sur le processus de formalisation des institutions afin de doter la République de Guinée d’une stabilité durable au sortir de la transition.  » C’est une cause qui nous dépasse tous mais, qui nous concerne tous« , a-t-il insisté.
Plus loin, il a déclaré que cette transition est la rectification institutionnelle et la refondation de l’Etat.
 » Durant trois semaines, vous allez travailler sur les thématiques. Il s’agit des dix points du chronogramme de la transition validé par la CEDEAO et les trois points issus de la synthèse de la recontre avec les coalitions des partis politilques et les faitières des organisations de la société civile... », a-t-il fait savoir.
Faut-il rappeler que cette session de dialogue qui s’ouvre prendra fin le 15 décembre prochain.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...