Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Conakry : le CA de la Chambre des Mines tient sa première session de l’année 2024

Le Conseil d’Administration de la Chambre des Mines de Guinée (CMG) a tenu ce lundi 29 janvier 2024, sa première session de l’année à son siège à la cité ministérielle de Donka, dans la commune de Dixinn.

En effet, les travaux ont porté entre autres, sur l’examen du de budget de la Chambre des Mines pour l’exercice 2024 et la revue les activités des administrateurs au sein des organes de gouvernance de divers partenaires (publics et privés). Il a été question lors de cette session ordinaire de préparer la Délégation Générale du Québec à Dakar (DGQD) de mars 2024.

Dès l’entame de la session, le Conseil d’Administration de la Chambre des Mines de Guinée signé deux protocoles d’accord avec le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) et l’ONG la Clemate Chance.

« Notre session était axée sur l’examen et l’approbation du budget de l’année 2024. En second lieu, sur tous les grands programmes de coopération avec les institutions étrangères et guinéennes que nous devons lancés cette année. Tout cela fait partie de nos objectifs stratégiques », a déclaré le président du CA de la CMG, Ismael Diakité à sortie de la salle.

Et de poursuivre : « nous avons signé un accord avec le PNLP.  Il s’agit d’un programme nécessaire chez nous, pour nos communautés et pour la population guinéenne ».

En ce qui concerne le changement climatique, le président du CA de la CMG a rassuré qu’ils ont signé une convention avec la Clemate Chance.

« Cet accord va nous permettre de nous pencher sur la question de de carbonisation et en filigrane, la question de la transition énergétique… Désormais, la transition énergétique devient un impératif pour le développement durable », a-t-il expliqué.

Plus loin,  M Ismael Diakité a rappelé que la première chose qu’ils attendent de leurs partenaires étrangers, c’est l’expertise technique ensuite, un réseautage qui va leur permettre d’être dans un programme guinéen, régional et international.

Interrogé, le Coordinateur du PNLP en Guinée, Alioune Camara a indiqué que cet accord va faciliter renforcer la capacité de mobilisation des ressources internes.

« Notre partenaire, la CMG va nous accompagner dans toutes nos stratégies pour lutter contre le paludisme en Guinée. Depuis 2016 nous sommes accompagnés par la Chambre des Mines de Guinée dans la formation des cadres non seulement dans les zones où ils dépendent mais aussi, dans les autres zones. Ils nous accompagnent dans l’acquisition de tout ce qui est intrant antipaludique pour la population guinéenne. Nous sommes heureux de savoir que nous aurons à nos côtés cette année 2024, la CMG », s’est-il réjoui.

Pour sa part, Mme Gonsalez Elsa, représentante de l’association Clemate Chance en Guinée a affirmé que ce protocole d’accord est un jalon très important dans leur future collaboration avec la CMG.

« Nous travaillons sur le corridor de biodiversité en Guinée qui s’inscrit dans le cadre d’une coalition sur les corridors de la biodiversité en Afrique. Cette coalition est présidée notamment par la Guinée qui regroupe le Gabon, la Tanzanie et la France. Cette collaboration va aller en plus grande échelle. Elle n’est pas seulement à l’échelle guinéenne mais plutôt africaine et internationale », a-t-elle fait savoir.

Pour terminer, elle a laissé comprendre que ce protocole d’accord va leur permettre d’échanger les énergies et des données.

« Nous allons réfléchir ensemble sur les stratégies autour la biodiversité. Nos actions se décomposent en trois axes à savoir la connaissance du terrain, avoir une visibilité sur le projet des sociétés minières membres de la Chambre des Mines de Guinée », a-t-elle souligné

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...