Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Conakry : Dalein  accusé  de faire foirer la  réunion des partis politiques chez Mamadou Sylla

La rencontre des partis politiques regroupés dans les différentes alliances dont, entre autres, la Convergence pour la Renaissance de la Démocratie en Guinée (COREDE), dirigée par Mamadou Sylla, la Coalition pour Le Progrès Et La Démocratie (COPED) de Dr Ousmane Kaba, l’Alliance Nationale pour l’Alternance Démocratique (ANAD) de Cellou Dalein Diallo, le Bloc de l’Opposition Constructive (BOC) de Dr Ibrahima Sory Diallo, s’est terminée à Conakry ce jeudi 11 novembre en queue de poisson.

Joint au téléphone par Guinéenews, le leader de l’UDRG Bah Oury a expliqué qu’il s’agissait d’une rencontre dont le but était de trouver des voies et moyens pour un meilleur accompagnement de la transition en cours.  « Hier, il y a eu des échanges entre le président de l’ANAD, monsieur Cellou Dalein Diallo et le président du comité exécutif de CORED, Elhadj Mamadou Sylla avec les bons offices du Dr Ousmane Doré de l’alliance politique où se trouve Dr Ousmane Kaba pour qu’il y ait une rencontre aujourd’hui pour déblayer le terrain pour une transition réussie. Monsieur Cellou Dalein, venu très tardivement, au lieu d’aller dans cette direction, il a plutôt déclaré qu’il est venu simplement pour saluer son ami El hadj Mamadou Sylla. Cette déclaration n’a pas été du goût de la grande majorité des personnes qui y étaient présentes dans la salle. En fin de compte, la réunion qui aurait pu se dérouler bien s’est terminée en queue de poisson. Mais quoi qu’il en soit, la dynamique de réunir la classe politique pour agir et accompagner efficacement la transition demeure en ce qui nous concerne », a-t-il expliqué au bout du fil.   

Dans le même sillage, le leader du parti l’UDIR, Bouya Konaté renchérit en affirmant qu’il s’agissait d’aboutir à une union sacrée de la classe politique guinéenne pour préparer une transition apaisée et avoir une élection dont le résultat sera accepté de tous.

Pour ce faire, il est envisagé, dit-il, de créer une inter-coalition des partis politiques pour accompagner la transition militaire.    

Par ailleurs, toutes nos tentatives de joindre le président de l’UFDG pour avoir sa réaction, sont restées vaines jusqu’au moment où nous mettons en ligne cette dépêche.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...