Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Commerce extérieur : le GUCEG organise un atelier de restitution du module PCS

Pour faciliter et améliorer les activités liées au port autonome de Conakry, le Guichet unique du commerce extérieur de Guinée (GUCEG) a organisé ce 30 septembre 2022 un atelier de restitution du module Système communautaire du port (PCS) en faveur de certains acteurs du commerce extérieur. Cet atelier, organisé dans un complexe hôtelier de Conakry, a été présidé par le ministre du Budget, Dr Lanciné Condé.

Mis en place en septembre 2019, le GUCEB  a déployé plus de 20 fonctionnalités et accompagné plus de 1 500 entreprises dans les transactions, indique Mamoudou Diané, Directeur général du GUCEG   et de Webb Fontaine.

« En septembre 2019, nous avons procédé au lancement du Guichet unique de Guinée avec nos nombreux partenaires. Cette collaboration a permis de mettre en place des mécanismes performants afin de réduire le temps de transactions liées aux opérations du commerce extérieur. Depuis le lancement, nous avons accompagné près déclarants et plus de 1 500 entreprises dans les transactions telles que des déclarations de paiement des intentions d’importations et d’exportations ainsi que le paiement en ligne des droits et taxes de la douane. C’est d’ailleurs ce qui justifie les importantes réformes engagées régulièrement en vue de permettre à notre écosystème de remplir effectivement le rôle qui lui est sien. Nous mettons ainsi à la disposition des utilisateurs des outils tels que le portail d’information, le stimulateur de frais de douane, ceci permettant à tout  importateur et exportateur de s’informer au mieux avant toute transaction. Nous avons plus d’une vingtaine de fonctionnalités disponibles et opérationnelles sur la plate-forme du Guichet unique du commerce extérieur », a-t-il souligné, avant d’ajouter que l’introduction du module PCS vise qu’à améliorer les activités au port autonome de Conakry : «Le  système communautaire du Port (PCS) est un des modules du Guichet unique pour faciliter et améliorer toutes les activités liées au Port autonome. Ce module vient  pour améliorer l’efficacité et la mise en place effective du guichet unique. La particularité de ce nouveau module est de désengorger, fluidifier et sécuriser dans toute la transaction, la gestion du Port autonome de Conakry».

Plus loin, il a fait savoir que le délai de sortie des marchandises du port a été réduit grâce au GUCEG: « Nous avons amélioré le délai de sortie du port des marchandises de 21 jours à 5 jours pour les entreprises qui se conforment à la réglementation. Des fonctionnalités e-mouvement et e-voyage vont nous donner la latitude de procéder à l’amélioration de vos manifestes, de facturer et de transmettre les différents documents de manifeste. Tout sera dans l’objectif final de l’autorisation de sortie du port de vos marchandises sans tracasse et à partir de vos bureaux. »

Mohamed Bakayo, Secrétaire général du ministère du Commerce, de l’Industrie et des PME, a fait savoir que  « la mise en place du Gucceg est une réforme qui va en droite ligne de nos engagements sur l’accord de facilitation des échanges de l’OMC dont les piliers sont l’harmonisation et la normalisation de la transparence. »

Rendre le port de Conakry plus attractif, c’est l’objectif visé par le ministre du Budget, Dr Lanciné Condé : « Cet atelier de restitution s’inscrit dans le cadre de la dématérialisation et de la facilitation des opérations du commerce extérieur afin de faire du port de Conakry le port le plus attractif de la sous-région. Certes, nous n’y sommes pas encore et les obstacles pour y parvenir sont nombreux. De même, les ports de Dakar, d’Abidjan, d’Accra, de Lomé ont une longueur d’avance. »

Poursuivant son intervention, il a rappelé la place qu’occupe le numérique dans le développement socioéconomique du pays : « Le virage numérique qui s’accélère promet de rebattre les cartes. Vous aurez remarqué que chaque fois que le numérique est entré dans un secteur, ceux qui ne s’ajustent pas disparaissent. Pour sortir gagnant, il est primordial de s’adapter aujourd’hui au monde digital en associant la dématérialisation, la robotisation et l’exploitation des bases de données tout en mettant en œuvre les réformes accélératrices et innovatrices qui généreront de la flexibilité, de la rapidité, et de l’efficacité dans la chaîne  de distribution et de traitement des biens. »

Lire vidéo:

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...