Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Cocan 2025 : lancement à Kankan des travaux d’un nouveau stade de 20 mille places

A Kankan, le ministre de la Jeunesse et des Sports Lansana Béa Diallo, en compagnie de son homologue de la Sécurité Bachir Diallo, a procédé vendredi 4 mars au lancement des travaux de terrassement d’un site devant abriter le nouveau stade de 20 mille places à Diankana, un district situé à 12 kilomètres de la commune urbaine, sur la route nationale Kankan-Siguiri.

Cette action s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la coupe d’Afrique des nations (CAN) que devrait abriter la Guinée en 2025.

En plus de ce stade de 20.000 places, il est également prévu à Kankan la construction de 3 terrains d’entraînement : un sur le site de Diankana, 2 autres plus une cité d’hébergement dans le district de Makônôn, situé à environ une quinzaine de kilomètres de la ville de Kankan sur la nationale Kankan-Kissidougou.

Au vu de ces importants chantiers qui s’ouvrent à Kankan dans le cadre de l’organisation de la prochaine CAN, les autorités locales ont plaidé en faveur d’une plus grande employabilité de la main d’œuvre locale.

« Au nom de notre communauté, nous sollicitons solennellement auprès de votre bienveillance que notre couche juvénile ne soit pas délaissé dans l’exécution des travaux. La main d’œuvre existe ici, tous les corps de métier aussi » a interpellé dans son discours de circonstance Abdoulaye Kaba, le maire de la commune rurale de Diankana qui n’a pas manqué de défendre la cause des paysans dont les champs seront impactés par les travaux.

Pour sa part, le ministre des Sports a promis ceci : « ce projet colossal va doter la région d’infrastructures sportives. Mais derrière ces infrastructures, c’est du travail pour les jeunes de cette région. Car, nous en avons assez de les voir aller mourir en méditerranée ou se prendre comme des esclaves en Libye. Nous sommes très heureux, mon collègue de la Sécurité et moi-même, d’être ici. C’est un hasard du calendrier qui nous a permis d’être ensemble ici. On a vu le niveau d’espoir au niveau de la population. Donc l’objectif, c’est de mettre en place, après le lancement de ces travaux de terrassement, des outils pour que les travaux s’exécutent à terme et à temps. »

Par ailleurs au-delà ce projet de construction d’infrastructures sportives à Kankan, nombreux sont des observateurs qui se demandent à quoi rimeront toutes réalisations à Kankan si elles ne vont pas de pair avec le règlement des récurrents problèmes liés à l’adduction en eau de robinet, à la desserte régulière en électricité, de la construction de la voirie ainsi qu’au secteur hôtelier local qui répond guère   d’autres aux normes standard de la CAF.

EN tout face à ces défis, le ministre Béa Diallo a réaffirmé la volonté du gouvernement à organiser la CAN 2025.  « On va tout mettre en place pour relever ce grand défi. Mais comme on dit chez nous, inch Allah », a-t-il rassuré.

S’agissant du coût de l’investissement et du délai d’exécution de tous ces travaux, le ministre des Sports précisé ceci : « le coût, je ne peux le dire aujourd’hui. Mais, la durée d’exécution devrait être de 18 mois au minimum et 24 au maximum. Les travaux sont lancés et on ne va plus s’arrêter », martèlera-t-il.

Lire vidéo :

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :