Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

CNT : reprise de la session parlementaire en présence de plusieurs personnalitées étrangères

Le Conseil national de la Transition (CNT) a repris ses activités ce 26 octobre 2022. Le président du Parlement de la CEDEAO, Sidie Mohamed Tunis,  et le président du CNT du Mali, Malick Diaw, ont pris part à cette plénière. Comme pour dire que la diplomatie parlementaire du Dr Dansa Kourouma fonctionne très bien.

Dans son allocution, le Dr Dansa Kourouma a fait savoir que l’ordre du jour de cette plénière s’inscrit en droite ligne de la  mission principale de la Transition, se rapportant à la refondation de l’Etat et s’appuyant sur la rectification institutionnelle.

 « La présente reprise solennelle de nos sessions s’annonce prometteuse et féconde, au regard de l’intérêt, de la portée et de l’importance des activités inscrites dans le chronogramme de la Transition », a-t-il ajouté, avant d’insister sur le fait que la réussite de la Transition dépend de l’engagement de tous les Guinéens : « La Transition ne peut réussir sans l’engagement de tous les fils et toutes les filles de Guinée en faveur de la promotion du dialogue qui mobilise les instances et structures de la CEDEAO venues renforcer le cadre mis en place par les hautes autorités gouvernementales. »

Le président du CNT a réitéré son appel aux différents acteurs de la vie de la nation guinéenne à œuvrer pour la quiétude sociale : « Je lance un appel aux acteurs de la vie nationale afin que l’objectif du vivre ensemble pacifiquement, la volonté d’éliminer tous les risques et facteurs de prolongation de la transition ou de recommencement cyclique, renforcent l’indissoluble lien ombilical qui rattache indéfectiblement chacun à tous. »

Le président du Parlement de la CEDEAO, Mohamed Siddie Tunis, a affirmé que son institution soutient le peuple de Guinée et continuera de le soutenir : « Ce que nous faisons à la CEDEAO c’est de soutenir le peuple. Donc nous sommes dans ce cadre-là pour soutenir la Guinée. Un accord a été trouvé et nous ferons tout notre possible afin de soutenir la Guinée et faire en sorte que cet accord soit exécuté dans les délais. Nous voulons aussi encourager les bonnes pratiques qui se passent en Guinée parce qu’en étant hors de la Guinée on ne s’en rend pas compte. Nous voulons également encourager les Guinéens à entretenir la paix et la sécurité afin de mener cette transition. »

Le dialogue, c’est ce dont la Guinée a besoin et le président du CNT du Mali invite les Guinéens à y souscrire pour la paix et la quiétude sociale dans le pays. Il a ensuite indiqué que les deux parlements vont continuer de travailler ensemble pour échanger des expériences: « Au-delà  de l’aspect cérémonial, il y aura des séances de travail qui se passeront entre le CNT du Mali et celui de la Guinée, parce que nous vivons pratiquement les mêmes situations. C’est l’occasion de venir s’enrichir des belles expériences guinéennes pour que nous puissions ensemble réussir cette transition. »

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...