Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Circulation en rase campagne : un remorquage de camion qui tourne mal

Selon le lieutenant-colonel Yakouba Soumah, commandant adjoint du groupement de gendarmerie routière de Kankan, un incident assez exceptionnel s’est produit dans la zone de contrôle de leur unité, entre vendredi dernier vers 18 heures et le lendemain samedi en fin d’après-midi. C’est au PK 17 de Kankan, vers Kouroussa, précisément dans la localité de Lefarany. Il s’agit d’un remorquage de camion qui a mal tourné et qui a provoqué une interruption de la circulation pendant presque 24 heures, sur cette RN n1, densément fréquentée à toute heure du jour et de la nuit.

C’est un chauffeur de camion malien qui est à l’origine de cet incident. Il s’agit du sieur Sanogo Kalou, transportant des produits divers, en provenance de Conakry pour Bamako. Au volant de son camion semi-remorque Mercedes immatriculé GG 1956 -M et AQ 6070- M, il a trouvé sur son chemin, un de ses compatriotes, chauffeur, dont le camion est en panne. Après un échange avec lui, il décide de lui porter secours en le remorquant. Mais voilà que la manœuvre, au demeurant risquée, échoue et bloque hermétiquement la circulation.

La chaussée était mouillée et à l’orée d’une déclivité, un incident se produit qui sépare subitement les deux véhicules. Le camion Mercedes, sans doute, violemment tiré par l’arrière, fait comme une volte-face inachevée qui s’interrompt à mi-chemin.  Et au final, le voilà qui coupe la route en transversale, obstruant la chaussée sur toute sa largeur. Ce qui fait que tout passage, dans les deux sens, demeure impossible. Quant au camion remorqué, il se retrouve plus bas sur la descente, de telle sorte, indiquent les gendarmes, qu’on ne l’aperçoit pas sur l’image. C’est cette situation dommageable et incommodante qui a perduré, comme indiqué plus-haut, du vendredi soir (18H), au lendemain samedi (14H).

C’est l’arrivée d’une mission du groupement de la gendarmerie routière de Kankan, conduite par son commandant, le colonel Abdourahmane Vérité Diallo qui a permis de sécuriser les lieux. En effet, peu après l’incident, un embouteillage monstre s’est produit dans les deux sens, créant un gros souci pour les populations et les autorités. Heureusement qu’une déviation existe à cet endroit. Mais, au lieu de l’emprunter en file ordonnée, les uns après les autres, les détenteurs de 4X4 et de véhicules légers se précipitent pour aborder à toute vitesse, ce segment de route en terre qui n’est pas très rassurant, à cause de la pluie qui l’a détrempé et rendu boueux et glissant. Avec les risques de dérapage et d’enlisement dans un sol meuble.

Après de longs efforts, les gendarmes ont réussi à ramener l’ordre et le camion aussi, par des manœuvres bien exécutées de son chauffeur guidé au sol par des connaisseurs de bonne volonté, est sorti de sa position de volte-face ou tête à queue inachevée. Il faut souligner qu’il n’y avait aucune voie de recours pour le tirer d’affaires. Le terrain en pente et raviné sur les côtés, n’a pas permis aux grues qui sont passées par là, de le remettre dans la position normale.

Il faut dire que cet incident a entraîné des conséquences de tous ordres. Mais, il a été aussi, pour tout le monde, une expérience payante. Espérons seulement qu’on en tire la meilleure des leçons, pour éviter qu’il se reproduise.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...