GUINEENEWS
Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Chan 2021, son passage à Harvard, les soupçons de malversation au Cocan, les révélations de Bantama

Le Syli local prendra part au Championnat d’Afrique des Nations de football 2021 (CHAN) prévu du 16 janvier au 7 février 2021, au Cameroun. Dans cette prestigieuse compétition continentale, poulains de Lappé Bangoura sont logés dans le groupe D en compagnie de la Zambie, de la Namibie et de la Tanzanie.

A moins de 24H du début de la compétition, le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique a fait une invite aux représentants. Mais avant, Sanoussy Bantama Sow a fait noter que toutes les dispositions ont été prises pour en vue d’une meilleure participation à cette joute sportive.

Poursuivant, il a regretté le fait qu’en Guinée, on n’entend toujours des cris que pour les primes. « On ne crie jamais pourquoi on a perdu un match. Jamais ! Tandis qu’être sélectionné dans une équipe, Antonio Souaré le dit souvent, tu peux jouer dans les plus grands clubs du monde, si tu n’as la chance d’être sélectionné même une fois dans une équipe nationale, c’est comme si tu n’as pas atteint ton objectif », a rappelé le ministre, non sans dire qu’il fut un moment où les primes de match nul même se donnaient.

« En partant, on leur a remis le drapeau. On a chanté l’hymne national pour eux. C’est seul le chef de l’Etat qui a ce privilège. Et après le président, c’est eux. Donc, chaque fois qu’ils ont le ballon, qu’ils se disent qu’il y a plus de 15 millions d’habitants derrière eux. Quand ils sont dans leurs chambres d’hôtels, ils doivent se dire que la priorité, c’est de gagner. Le reste, ils l’auront. Parce que quand ils gagnent, c’est le Rouge jaune vert qui flotte au-dessus du stade. Donc, nous comptons sur eux », a réitéré Bantama Sow au cours d’une cérémonie tenue ce vendredi 15 janvier 2021 au Musée national de Guinée.

Du cas de prétendu détournement au COCAN

A propos du prétendu détournement évalué à 6 milliards GNF et qui serait survenu au Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2025, le ministre des Sports, président du COCAN, a balayé cette révélation du revers de la main.

Pour lui, l’élan du COCAN 2025 a été freiné compte tenu de la pandémie de Coronavirus qui a suscité l’interdiction des déplacements. Et donc, « les partenaires qui étaient prêts à nous accompagner ne pouvaient pas se déplacer d’un point à un autre », a-t-il indiqué avant de nier en bloc l’information distillée dans la presse.

« Le COCAN relève de la Présidence de la République. Si un seul franc sort, ça va dans le compte de la Présidence de la République. Mais pour sortir un franc de là, il faut être sûr que l’argent arrivera à destination », a recadré le ministre Sow.

De la formation de Bantama Sow

Nombreux sont ceux qui soutiennent que l’actuel ministre en charge des Sports n’a pas un diplôme d’études supérieures. « Faux ! », réagit Bantama Sow qui ajoute qu’après sa radiation dans les effectifs des étudiants de l’université de Kankan, il a tout de suite posé ses valises à Abidjan, dans la capitale ivoirienne.

De là, il se rendra aux Etats-Unis où il fréquentera l’université Harvard. Et cela, aux frais de l’opposant Alpha Condé.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More