Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

C’est parti pour 4 jours de vaccination contre la poliomyélite

Il s’agit du 3ème tour des journées de vaccination contre la poliomyélite. Durant 4 jours, les agents vaccinateurs déployés sur le terrain s’évertueront à faire vacciner les enfants de moins de 5 ans.

Depuis juillet 2020, la Guinée fait face à une résurgence de poliovirus circulant, dérivé d’une souche vaccinale de type 2. Le pays avait ainsi enregistré 43 cas en 2020 et 8 cas en 2021 chez les enfants de moins de 15 ans.

Depuis, les partenaires techniques et financiers se sont mis à pied d’œuvre pour appuyer le pays à arrêter la circulation de ce type de poliovirus en Guinée. C’est pour éradiquer cette maladie que ces journées nationales de vaccination contre la poliomyélite ont été lancées ce vendredi, 22 octobre 2021 dans tout le pays. Dans la région administrative de Labé, c’est la commune rurale de Sanou, située à 25 km du centre-ville qui a abrité cette cérémonie en présence du Représentant de l’UNICEF, Pierre Ngom et des autorités régionales, à savoir le Directeur de cabinet de la région administrative de Labé, les cadres du gouvernorat, le préfet et les partenaires techniques et financiers, notamment l’UNICEF et l’OMS.

Les autorités régionales de Labé et les partenaires techniques et financiers venus lancer le 3è tour des journées de vaccination
Saa Momory KOUNDOUNO
Les autorités régionales de Labé et les partenaires techniques et financiers venus lancer le 3è tour des journées de vaccination

Ces journées de vaccination contre la poliomyélite qui concernent les enfants âgés de 0 à 59 mois, s’inscrivent dans le cadre de la prévention contre la propagation du poliovirus en République de Guinée et se déroulent dans ses 38 districts sanitaires. Pour ce faire, au moins 2 929 779 enfants de cet âge sont ciblés. Pour y parvenir, 12 208 vaccinateurs, 6 405 mobilisateurs, 1 726 superviseurs à différents niveaux, 33 radios rurales et plus de 30 Assistants techniques ont été mobilisés.

C’est pourquoi les autorités régionales de Labé ont appelé leurs populations à plus de mobilisation afin d’avoir un pourcentage considérable d’enfants vaccinés .

Ourémba Traoré, Directeur de cabinet du gouvernorat de Labé, a, au nom du Gouverneur de la région, invité les communautés à ouvrir leurs portes aux agents vaccinateurs « Chaque citoyen doit se sentir concerné. Je me souviens d’un cas lorsque j’ai été muté ici pour la première fois. Une famille a caché son enfant qui n’a pas été vacciné jusqu’à la fin de la campagne de vaccination. Malheureusement, cet enfant est tombé malade et a finalement perdu l’usage de ses membres. Ce péché, ce sont ses parents qui le paieront. Votre responsabilité est donc grande. Impliquez-vous pour préserver la santé de vos enfants ».

Ourémba Traoré, Directeur de cabinet du gouvernorat de Labé en train de s'adresser aux populations de Sanou
Saa Momory KOUNDOUNO
Ourémba Traoré, Directeur de cabinet du gouvernorat de Labé en train de s’adresser aux populations de Sanou

Le Préfet de Labé, Colonel Sylvain Seni Camara, a, à son tour, demandé aux autorités locales de se mobiliser auprès des agents vaccinateurs pour rassurer les populations de la nécessité de faire vacciner leurs enfants « je demande aux maires, sous-préfets, présidents de districts et chefs de secteur de ne pas abandonner les agents vaccinateurs pendant ces 4 jours de campagne. Votre présence auprès d’eux pendant cette campagne met en confiance les parents et brise les réticences ».

Colonel Sylvain Seni Camara, le Préfet de Labé.
Saa Momory KOUNDOUNO
Colonel Sylvain Seni Camara, le Préfet de Labé.

La poliomyélite étant une maladie redoutable qui peut handicaper un enfant à vie, le moyen le plus efficace de l’éviter reste la vaccination. C’est pour cette raison que les partenaires techniques et financiers encouragent les parents d’enfants à disponibiliser leurs enfants âgés de moins de cinq ans.
Mais eu égard aux rumeurs distillées ces derniers temps autour de la vaccination, ils rassurent les populations de la qualité du vaccin à administrer. « Le vaccin qui sera administré est homologué par l’OMS et acheminé au pays avec l’appui de l’UNICEF. Il est donc sûr, efficace, disponible et gratuit pour tous les enfants ciblés. C’est pourquoi, au nom des partenaires techniques et financiers et de l’Alliance GAVI, je lance ici un appel à tous les acteurs notamment,  les familles et les leaders communautaires, à ouvrir leurs portes aux équipes de vaccination et à renforcer l’engagement communautaire en faveur de la vaccination ; aux agents vaccinateurs, je les encourage à trouver et à faire vacciner chaque enfant où qu’il se trouve et à veiller à la qualité de la vaccination », dira Pierre Ngom, Représentant de l’UNICEF en Guinée, intervenant au nom des partenaires techniques et financiers.

L’UNICEF, à travers UNICEF USA et UN fondation, et l’OMS, CDC, BMGF, Mc King, USD+AID, Rotary Club et des autres partenaires techniques et financiers de la lutte contre la Polio, sont à pied d’œuvre pour appuyer le pays en vue d’arrêter la circulation de ce type de virus en Guinée.

Dr Pierre Ngom, le Représentant Résident de l'UNICEF en Guinée en train d'administrer la dose de vaccin prévue à une enfant
Saa Momory KOUNDOUNO
Dr Pierre Ngom, le Représentant Résident de l’UNICEF en Guinée en train d’administrer la dose de vaccin prévue à une enfant
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...