Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Célébration de la fête de Noël : juste un mot aux amateurs d’ambiance

Dire que Noël est une fête célébrée par les chrétiens du monde entier, pour commémorer la naissance du Christ est une lapalissade.  Il s’agit d’un évènement festif, largement partagé à l’échelle planétaire, par des milliards d’individus de confession chrétienne d’abord, mais aussi des autres religions.  Tous se mettent en communion pour invoquer le créateur afin qu’il apaise les cœurs et apporte la paix et l’amour entre tous les peuples de la planète terre. Cette nuit est tellement importante, de par les symboles qui la caractérisent, qu’elle donne lieu à l’arrêt des conflits les plus violents. Le temps de la célébrer est mis à profit pour faire taire les canons et arrêter les guerres. C’est aussi l’occasion pour bien de dirigeants de renforcer les liens avec leur peuple, en commémorant ce moment historique par une cérémonie festive, très symbolique.

Mais, comme toutes les fêtes, Noël mobilise aussi grand monde dans les rues et les lieux de réjouissance. Cela n’est pas sans risque pour la sécurité des personnes et de leurs biens. Les probabilités de faire des accidents sont grandes, du fait, entre autres, de la consommation abusive d’alcool ou de stupéfiants et de la pratique de l’excès de vitesse. Tout cela constitue un réel souci pour les autorités.

La police et la gendarmerie se mobilisent à chacune de ces occasions, pour barrer la route aux infractions génératrices d’accident que l’ambiance de la fête va nécessairement intensifier. Depuis quelques jours déjà, ils se tiennent prêts à faire face au phénomène. Le dispositif, habituellement mis en œuvre, sera déclenché dès ce soir, pour durer toute la nuit.

Cette année, on note un réel plus, une grande valeur ajoutée à l’amélioration des conditions de travail des agents de la circulation routière. Il s’agit des moyens roulants mis à leur disposition. En plus de restructurer la police routière et la gendarmerie, les nouvelles autorités les ont également dotées de motos. Et, en ce qui concerne les groupements de gendarmerie routière à l’intérieur du pays, pour pallier les risques dus à la suppression des barrages routiers, des véhicules automobiles ont été ajoutés à leur dotation en motos, pour garantir un contrôle routier permanent, mais mobile et inopiné, en rase campagne.

Cette nuit donc, ces deux corps de sécurité routière veilleront chacun dans sa zone de contrôle, à la protection des citoyens contre les accidents.

Habituellement, il faut dire que la célébration de cette fête de Noël présente moins de risques que celle du 31 décembre qui arrive la semaine d’après. Elle mobilise moins de monde dans les rues. Les chrétiens la célèbrent le plus souvent à l’église pour la messe et en famille pour communier les uns avec les autres dans la foi, l’amour, le partage et le pardon.

Il faut dire que chaque année, nous assistons à un phénomène qui nous apparaît un tantinet paradoxal. Au lieu que ce soient les fidèles chrétiens qui sortent cette nuit pour se permettre des comportements à risque dans la circulation, ce sont plutôt les adeptes des autres religions que la sécurité rencontre en plus grand nombre, dans les commissions d’infractions et d’accidents.

Gageons que cette nuit, tout le monde aura à cœur de se ressaisir pour éviter les malheurs, surtout qu’il s’agit d’une fête chrétienne parmi les plus grandes qui soient et qu’elle appelle à l’amour, à la paix, donc à la vie.

Pour valider une telle éthique, nous devons nous projeter dans le futur. Ainsi, pourrons-nous passer de nombreuses autres fêtes, en restant prudent, pour préserver notre vie et celle des autres.

A demain, pour savoir si cet espoir est atteint. Le bilan que nous produirons doit être vierge d’accidents. Joyeux Noël à tous les chrétiens de Guinée et d’ailleurs.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :