Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Boffa : un compromis trouvé pour une meilleure cohabitation entre agriculteurs et éleveurs 

Il y a de cela plusieurs années que les relations étaient tendues entre les éleveurs et agriculteurs de Colia Lambanyi. Les agriculteurs accusent en effet les éleveurs de ne pas s’occuper correctement de leurs bœufs, qui vont causer des dégâts dans leurs champs. Les éleveurs de leur côté, estiment que les agriculteurs ne s’investissent pas dans la sécurisation de leurs champs, à travers des bonnes clôtures. Au cours de cette rencontre, organisée par le maire de la commune rurale, les deux parties ont décidé de taire leurs querelles, à travers un compromis.

Elhadj Younoussa Camara, le porte parole des agriculteurs, a déclaré : « Nous les agriculteurs, nous sommes toujours victimes des éleveurs. Ils ne s’occupent pas de leur bétail. Et, ces bêtes viennent souvent dévaster nos champs. C’est ce qui nous fait mal. C’est pourquoi nous souhaitons  que les autorités nous aident vraiment à trouver une solution à ce problème. Parce que nous ne pouvons pas travailler pendant la saison pluvieuse et voir même dans nos bas-fonds. C’est cette activité qui nous fait vivre et nourrir nos familles. Ces éleveurs n’ont aucun respect pour nous et les autorités communales, parce que quand leurs boeufs détruisent nos potagers, si on convoque ils ne viennent pas, même la commune ils ne viennent pas « .

De son côté, le représentant des éleveurs, Aliou Diallo, leur porte-parole,  a d’abord salué cette initiative des autorités, tout en demandant pardon aux agriculteurs : « nous demandons pardon aux agriculteurs, car nous cohabitons. Ce que les agriculteurs doivent savoir, c’est qu’on ne peut pas commissionner notre bœuf d’aller dévaster leurs champs. Ça nous fait mal de voir ça. Regardez là où nos animaux broutent, c’est là-bas où les agriculteurs font leurs buttes de patates douces, maniocs où ils font leur potager. Donc nous sommes dépendants les uns des autres comme le riz et la sauce ».

Le maire de la commune rurale de Colia Lambanyi, Djibril Campel Damba, a, pour sa part, déclaré que : <<  que les agriculteurs ont des vrais problèmes. Quand ils font le potager, il n’y a  pas de suite favorable, pendant l’hivernage, les éleveurs s’installent entre les villages. Ils refusent de remonter, avant quand ils viennent pendant la saison sèche à l’approche des travaux champêtres, ils remontent, pour revenir en décembre. Maintenant, ils refusent d’y aller, donc c’est ce qui crée des problèmes.  Aussi les éleveurs de Sangaredi, de Boké, Télimélé et de Fria, ils se dirigent tous vers Colia Lambanyi. Maintenant Colia est surchargée et ils n’arrivent pas à les surveiller. Ils les abandonnent et s’occupent d’autres choses. C’est pour tous ces facteurs là que nous avons convoqué les deux parties, afin de trouver un compromis »,, a-t-il expliqué.

Il est à signaler qu’au cours de l’entretien, les agriculteurs ont demandé le départ du président des éleveurs, tout en  exigeant la surveillance de leurs animaux.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :