Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Boffa: les citoyens de Bigori sollicitent des points d’eau potable et l’aménagement de leurs pleines agricoles

Le district de Bigori situé dans la commune rurale de Mankountan, à 20 kilomètres du chef-lieu de la sous-préfecture, compte environ 3200 habitants, à vocation agro-pastorale. Cette localité est en manque d’infrastructures sociales de base, chose qui freine  l’allure de développement souhaité par les citoyens dudit district, a-t-on constaté sur place.
Des nombreuses pleines  restent non aménagées, des routes dégradées et un manque d’eau potable, telle est la physionomie que présente cette bourgade.
À lire aussi

Les citoyens réclament sans cesse l’aide de l’Etat, des filles et fils ressortissants, puis des ONG, pour l’obtention des pompes forages.  Des pompes forages qui leur permettront sans doute de sauvegarder leur santé, pendant cette saison des grandes pluies. Les rares points d’eau sont envahis par des femmes et filles à la recherche de cette denrée indispensable.

 
  << Nous sommes vraiment exposées aux maladies hydriques, l’eau que nous consommons ici en cette période hivernale est issue de nos tôles, si c’est la saison sèche nous parcourons des kilomètres, jusqu’aux autres localités environnantes pour avoir un bidon, seau d’eau nous souffrons nous les femmes, je lance l’appel à l’État et aux fils ressortissants de nous aider à voir au moins un forage ou un puit amélioré>>, a déploré Mayenie Soumah.

  Ansoumane Santos Bangoura, président du district de Bigori tire la sonnette d’alarme en ces termes : << Nous sollicitons, l’aménagement de notre pleine, mais nous insistons sur l’obtention des pompes forages. Cela va beaucoup nous soulager, parce que nous vivons à travers nos champs. C’est notre grenier en quelque sorte, l’eau salée nous a poussé d’abandonner nos pleines. On a aucune pompe forage ici, nous buvons l’eau de la rivière. On nous fait des promesses, mais on ne voit plus rien, pour avoir l’eau potable dans nos foyers, il faut aller dans les autres districts, comme Dansy, Kalexé, pour en avoir. Vraiment nous demandons à l’Etat de nous aider>>, a-t-il lancé.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...