Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Boffa : le maire de Mankountan chassé pour mauvaise gestion 

Il y a de cela plusieurs mois que le maire de la Commune de Mankountan a été chassé par les citoyens composé majoritairement de jeunes et de femmes de la localité, qui étaient en colère à cause de la mauvaise gestion de la localité. Selon une source proche de la Commune, Mankountan avait reçu 2 milliards de francs guinéens à travers l’Anafic, pour le premier financement. Mais aucune trace de ce montant ne serait visible, à part la rénovation du collège et la construction d’une école de trois classes qui serait inachevée.
Rencontré à cet effet par notre reporter, le nouveau maire Elhadj Mamadou Faza Diallo évoque  la mauvaise gestion de l’ancienne équipe de la Commune de Mankountan : « l’état de développement de la Commune rurale de Mankountan est purement saboté. Car le maire élu qui était là, avec son groupe, ont saboté l’élan de développement de ladite localité sur tous les plans. Parce qu’aujourd’hui quand tu rentres à Mankountan, et qu’on te montre le siège de la Commune, tu auras honte. Le premier financement de l’Anafic, la  commune avait reçu  deux milliards de francs guinéens, mais aucune trace de cet argent n’est visible. Sauf une seule école rénovée et entourée de grillages, qui sont même tombés. On avait vu dans le PAI (plan annuel d’investissements) que c’était prévu de reconstruire le bloc administratif de Mankountan, mais rien n’est fait.  Je vous dis que c’est seulement une école rénovée et une école de trois classes inachevée de Bongolon qui auraient englouti ce montant. Même la fosse septique que le maire Mamadouba a creusé, n’a pas été terminée », a-t-il dénoncé.
Aly Korest Sylla, un des conseillers de l’ancien maire de Mankountan que nous avons interrogé a pour sa part déclaré:
« après notre installation, en octobre 2018 nous avions tenu notre premier conseil communal.  Quand l’Anafic est venue et nous avons un milliard cinq cent millions de francs guinéens. Nous avons fait notre PAI et dans ça,  on s’était mis d’accord avec les autres conseillers, pour rénover notre collège, tout en le clôturant avec des grillages et construire une école de trois classes à Bongolon. Mais, ils veulent qu’on fasse tout dans le centre et c’est ce qui a été la source du soulèvement »,  a-t-il expliqué.
Poursuivant ses explications, Elhadj Mamadou Faza Diallo s’est exprimé en ces termes : « mon grand souci aujourd’hui est comment réunir les filles et fils de Mankountan et comment faire face aux développements de notre Commune rurale. Nous avons de vastes plaines agricoles, plusieurs ministres travaillent dans notre localité  et on a aucun intérêt dans tout ça là. Les cadres guinéens ne suivent que leurs intérêts. Tous les tracteurs qui descendent dans cette plaine, personne ne regarde la sous-préfecture. Ils ne pensent pas que ces plaines appartiennent à une localité ou de penser au moins s’ils ont fait 50 hectares, de donner 25 000 GNF à la localité. Mais nous allons mettre fin à cela, parce que nous aussi c’est notre trésor.  Et la commune va fixer un montant que chaque propriétaire d’un tracteur va payer, puis si tu veux travailler sur 10 hectares nous allons te dire ce que tu vas donner à la commune. Parce que, c’est dans ces montants réunis là, que nous faisons face à certains besoins de nos localités, tels que les routes, les forages et les postes de santé et autres ».
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...