Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Banques et Assurances : la fédération syndicale s’inquiète de l’application du nouveau Code général des Impôts

 Il n’est pas normal que le gouvernement puisse prendre une décision de façon unilatérale qui impacte négativement la vie des travailleurs sans pourtant les associer

Dans un courrier en date du 13 janvier 2022 adressé au ministre du Budget, la Fédération Syndicale Autonome des Banques, Assurances et Micro Finances de Guinée (FESABAG) se dit préoccuper de la promulgation du nouveau Code Général des Impôts (CGI).

Dans un autre courrier adressé au gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG), le même jour, la FESABAG a affirmé sa vive inquiétude sur le décret portant règlementation des transactions électroniques en République de Guinée.

C’est le secrétaire général adjoint de la FESABAG, Abdoul Gadri Diallo qui l’a fait savoir ce mardi 18 janvier à la faveur d’un point de presse à Kaloum.

D’après le syndicaliste, cette modification de la Retenue d’impôts sur le Traitement et Salaire  (RTS), telle que prévue sans consultation préalable des partenaires sociaux, aura un impact direct et négatif sur la vie de l’ensemble des travailleurs surtout, en cette période de la pandémie Covid-19 où le monde entier soutient les efforts, en adoptant des mesures d’accompagnement afin de stabiliser le pouvoir d’achat des ménages.

« La FESABAG se pose la question sur l’opportunité de la modification du barème de la RTS en cette période actuelle de la Guinée », a-t-il regretté.

Par contre, il a indiqué que la FESABAG attend plutôt du gouvernement l’adoption dse mesures allant dans le sens d’accompagner les entreprises dans l’allégement des charges fiscales, qui représentent un poids considérable et une menace pour les emplois.

En ce qui concerne la réglementation des transactions électroniques en République de Guinée, le syndicaliste Abdoul Gadri Diallo a annoncé qu’elle entraînera, sans doute, une baisse drastique de l’utilisation des produits digitaux pour lesquels les institutions ont consenti un investissement énorme afin de faciliter les transactions financières, d’augmenter le taux de bancarisation en République de Guinée et s’adapter aux exigences mondiales.

« L’abandon de ces applications par la clientèle au profit des transactions en espèces entraînera de facto un manque à gagner considérable et donc, pourrait impacter sur la santé financière de nos institutions », a-t-il laissé entendre.

« Ce nouveau Code Général d’Impôts n’émane pas des nouvelles autorités. Parce que, la Retenue d’impôts sur le Traitement et Salaire a été votée le 21 juillet 2021 et promulguée le 27 août 2021. Une semaine après, l’ancien régime a été renversé », a précisé Issiaga Bah, trésorier de la FESABAG

Cette disposition relative à la RTS est entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2022. Voici la tranche de calcul :

De 0 à 1 000 000 fg 0%

De 1 000 000 fg à 3 000 000 fg 5%

De 3 000 000 fg à 5 000 000 fg 8%

De 5 000 000 fg à 10 000 000 fg 10%

De 10 000 000 fg à 20 000 000 fg 15%

De 20 000 000 fg et plus 20%

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :