Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Banian-Faranah : près d’une vingtaine de cases brûlées dans le district de Bambaleya

En saison sèche, les incendies deviennent récurrents dans la préfecture de Faranah. Comme ce fut le cas  ce mardi 14 février, à Bambaleya, un district situé 80 km de la ville de Faranah, relevant de la sous-préfecture de Banian, 12 cases rondes, 3 maisons en tôles et leur contenu ont été réduits en cendre, laissant les victimes à la belle étoile et dans une dure situation de détresse.
Il n’y a pas eu de perte en vie humaine mais les dégâts matériels sont importants. Les origines de cet incendie ne sont pas connues. Selon les témoignages recueillis dans ladite localité, le feu est venu du côté de  l’ancien cimetière.
Joint par téléphone, le président du district de Bambaleya, Ousmane Sackoh, revient sur le calvaire de sa population: « quand nous avons quitté la prière de 13h30, on est resté assis, nous avons vu les flammes du feu vers notre ancien cimetière. Hommes, jeunes et femmes se sont mobilisés pour l’éteindre. Du coup, les étincelles se sont jetées sur quelques cases au village. La foule s’est vite retournée, au moment où le feu avait pris une grande ampleur. Nous avons commencé par sauver trois maisons en tôle mais hélas, le feu continue à progresser vite. Les ustensiles de cuisine, les lits, les habits, les téléphones des jeunes qui éteignaient le feu,  les produits agricoles, le riz, le manioc et autres récoltes de cette année ont été brûlés avec 12 cases rondes et 3 maisons en tôles, rien n’est sorti dans leur contenu. De justesse, une vieille femme et un vieux homme, tous malades ont échappé à la brûlure. D’ici le matin, on saura si les gens ont perdu des montants d’argent. Jusqu’à 16 heures, on ne faisait qu’éteindre le feu. Je demande aux nouvelles autorités à tous les niveaux du pays et personnes de bonne volonté de nous venir en aide car les dégâts sont énormes. Et ces dégâts sont arrivés à un moment de conjoncture>>, a-t-il expliqué.

Chaque année dans le centre-ville de Faranah et ses environnants, notamment en période de saison sèche, les cas d’incendies sont très récurrents. Les citoyens sont exposés à une série d’incendies sans précédent. Faut-il également rappeler que plus d’une quarantaine de cases ont été réduites en cendre l’année dernière dans le district de Yiraya, sous-préfecture de Songoyah. La tâche incombe aux citoyens de la ville de Faranah et ses environs de revoir leur comportement dans l’utilisation du feu pour limiter les dégâts liés aux incendies
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...