Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Bac à N’Zérékoré : ce délégué a failli perdre sa maison

Quelques minutes après, il m’envoie un message pour me dire que la vie de ma famille est en danger

L’élève guinéen est-il en train de perdre sa sérénité si ce n’est d’ailleurs le cas? Ce qui s’est passé à N’Zérékoré pour ce surveillant désigné par les autorités de l’éducation montre combien de fois, certains candidats au Bac sont cyniques. A cause de sa rigueur comme d’ailleurs lui impose son serment, Ibrahima Sory Camara a été menacé avec sa famille par des “candidats” mécontents de lui. Après avoir reçu des appels et des SMS à des heures tardives, son domicile a été victime d’une attaque par une horde de “candidats” malhonnêtes qui comptent non pas sur leurs compétences mais sur la fraude.

L’incident s’est produit dans la nuit du vendredi 23 à samedi 24  juillet 2021, aux environs de 1 heure du matin. M. Camara, délégué du centre Zegbela Togba Pivi, dans la commune urbaine de N’zérékoré, a reçu une visite nocturne des “candidats” mécontents de la rigueur imposée dans son centre pendant les épreuves du baccalauréat.

Ici, le délégué Ibrahima Sory Camara revient sur ce qui s’est passé : “J’ai reçu l’appel d’un inconnu qui me demandait si j’ai des enfants. Je lui ai répondu que j’ai  des enfants. Il m’a dit que ce que je suis en train de faire est bon dans la vie mais de laisser les enfants (candidats, ndlr) copier. Moi je lui ai dit que je fais mon travail. Donc je ne triche pas sinon je risque de ternir mon image. Quelques minutes après, il m’envoie un message pour me dire que la vie de ma famille est en danger. Surtout, une courte vie. Je me suis dit que c’est quelqu’un qui connait bien la famille”.

À lire aussi

Poursuivant, M. Camara rapporte que “c’est à 1 heure du matin qu’ils sont venus escalader le mur. Et après, ils ont mis du gasoil sur la porte avant de mettre le feu. C’est l’odeur qui m’a réveillé. Et c’est à 1 heure du matin que cet inconnu m’a envoyé un message pour me dire qu’il empêché les gens de brûler ma maison. À toi de voir demain (samedi 24 juillet 2021), si tu veux, informe le DPE ou autre. L’essentiel c’est toi. Laisse les enfants copier [ce samedi], le dernier jour du Bac”.

Ainsi, raconte-t-il, “ce matin (samedi, ndlr) quand je suis parti à l’école, on s’est entretenus. Je leur (les élèves) ai dit de rejoindre leurs salles respectives. Soudain, j’ai vu un groupe de candidats qui est venu vers moi pour me dire de les laisser copier. Prendre les pieds à même le sol, filles comme garçons en me priant de les laisser copier aujourd’hui. Mais, j’étais même ébahi. Ça ne m’a pas ébranlé. J’ai appelé les autorités qui ont envoyé la sécurité qui m’a escorté”.

Pour qualifier l’enseignement guinéen, les encadreurs doivent inciter  les élèves à la culture du mérite pour une meilleure compétitivité avec les autres pays. Car, la fraude n’est pas la solution pour la réussite mais une façon de préparer et perpétuer des éventuels échecs dans l’avenir.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...