Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Arrêt sur image : y a-t-il un âge qui exempte de toute commission d’infraction sur la route ?

A cette question, nous répondons d’emblée : non !

Nous demeurons convaincus que l’homme n’est pas parfait. Le sera-t-il jamais, d’ailleurs ? Une autre question !

L’âge n’est pas un déterminant absolu pour affirmer qu’on est exempt ou pas de comportements bons ou mauvais. Cela se vérifie couramment, dans la vie courante, mais aussi sur la route. Tout le monde se trompe ou pêche à un moment donné. Mais cette tendance est plus fréquente chez les jeunes immatures et sans expérience, que chez les adultes ou personnes âgées. Du moins, dans la plupart des cas ! Ce n’est donc pas d’une règle établie et formelle qu’il s’agit.

L’exemple que nous voyons là illustre parfaitement notre propos. Nous avons de la peine à admettre qu’une personne, de surcroît un adulte, puisse se trouver dans cette position.  On le voit assis, l’air de rien, sur un ballot placé sur le toit de ce taxi qui roule en rase campagne. Sa posture donne à croire qu’il est parfaitement à l’aise, donc coutumier des faits. Supposons un seul instant que le véhicule se renverse. Qu’adviendra-t-il de lui qui est perché si haut ?

Nous pouvons en déduire qu’il est donneur de mauvais exemple aux autres. Sans exagérer, c’est comme s’il nargue tout le monde, surtout les autorités chargées de la sécurité routière. Et d’ailleurs, pour ce cas précis, nous l’avons découvert à un point de contrôle routier de la gendarmerie.

Je ne vous parle pas de la suite réservée à ce cas de figure, retenez seulement que les agents ont aussitôt sanctionné et fait cesser ce comportement inconvenant qui reste une infraction au code de la route.

Bien entendu que le chauffeur a également été verbalisé pour avoir cautionné les faits. Tout cela participe d’un laisser-aller, dû à un manque de civisme, mais aussi un laxisme et une impunité qui encouragent ces comportements inconcevables.

Les gendarmes le rappelleront d’ailleurs, en insistant sur la nécessité d’éduquer, de former et sensibiliser en permanence les chauffeurs et les usagers de la route. Une activité à mener par les autorités concernées en tandem avec les syndicats et l’union des transporteurs.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...