Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Arrêt sur image : des escaliers qui aboutissent directement sur la chaussée

Nous sommes au stade Général Lansana Conté à Nongo, dans la commune de Ratoma. Là, au nord, passe une route en béton qui longe ledit temple sportif et sert de frontière avec le stade Petit Sory. Nous découvrons à ce niveau une construction qui nous semble assez insolite. Elle ressemble, à première vue, à une architecture de type lacustre, avec les nombreux piliers en dessous qui rappellent les pilotis plongeant dans l’eau. Mais, ce n’est pas cela qui retient notre attention.

A première vue, il nous semble que cet édifice est destiné au commerce. Rien ne le confirme encore. En l’affirmant ainsi, nous sommes conscients de tomber dans les conjectures qui sont en porte-à-faux avec les règles d’usage en la matière. Mais, le doute que nous avons est tenace. Et nous pensons bien qu’il ne tardera pas à se confirmer. Les travaux se poursuivant, tout va se savoir, très bientôt. Au vu du nombre de portes que l’on voit là, on peut supposer que nous sommes sur la bonne piste.

Ce type d’architecture laisse supposer que le propriétaire investi dans le commerce. Il veut offrir des services variés à une clientèle qu’il s’attend à voir, de plus en plus nombreuse en ces lieux. Une perspective qui n’est pas à exclure. Avec la tenue d’évènements sportifs et/ou culturels qui y seront immanquablement orientés, il est fort probable que l’endroit attire du monde. Force est de croire qu’il en sera ainsi.

 

Mais, à quoi faut-il s’attendre quand cela se matérialise ? Que va-t’il se passer avec ces escaliers étroits et escarpés qui aboutissent directement sur la chaussée ? Quel sera le sort des clients qui montent et descendent ces marches d’escaliers, préoccupés qu’ils sont, seulement par les emplettes qu’ils vont faire dans les kiosques ou les services qu’ils vont s’offrir chez les prestataires installés en ces lieux ? Et tout cela, pendant qu’au même moment, les véhicules passent à toute allure sur la route, densément fréquentée, qui borde les centres d’intérêt divers, qu’on y aura ouvert.

De notre avis, il y a là un véritable danger en perspective. Les risques, qui vont prédominer à ce niveau, sont grands et très évidents. Pour apprécier l’ampleur du phénomène, il suffit juste de rappeler que le monde que mobilise un événement sportif ou culturel est toujours plus considérable que celui culminé par la plupart des autres activités.

Bien entendu, qu’on pourra nous rétorquer notre tendance à aller vite en besogne. Il est vrai que pour l’instant, rien n’est formellement établi. Les travaux ne sont pas encore finis et il ne faut pas préjuger de ce qui sera fait. Il y a à espérer que l’on améliore ce qui se dessine déjà. Par exemple, l’aménagement de garde-corps ou garde-fous, l’élargissement, à la fois, des marches d’escaliers et de la terrasse devant les portes, etc.

Si tout cela convainc le bâtisseur ou les décideurs, alors, qu’ils pensent dès maintenant à faire le nécessaire qui s’impose.

Il est encore temps !

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...