Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

An 1 du CNRD / Quel bilan pour la région de Faranah ?

Le dimanche 5 septembre 2021,  la Guinée a vibré  au rythme  d’une situation  inattendue. Les Guinéens ont assisté, les uns impuissants, les autres avec fierté, au renversement d’un pouvoir civil  par un Coup de force militaire, la troisième fois du genre dans le pays.

Ce Coup de force majeur était dirigé cette fois-ci  par une unité d’élite de l’armée guinéenne, le Groupement des forces  spéciales avec à sa tête un jeune officier  découvert pour la première fois  par une majorité de ses compatriotes  à l’occasion du 60e anniversaire  de l’indépendance du pays, le 2 octobre 2018. A l’époque, il avait fait un défilé impressionnant. Le putsch est intervenu au moment où les populations de Faranah comptaient leur ville parmi les plus oubliées du pays. C’est pourquoi, au lendemain du coup de force, un mouvement de soutien des jeunes s’est soulevé pour réaffirmer une adhésion populaire des citoyens de la ville historique.

Après un an de gestion, Faranah renoue avec la quiétude sociale

À l’issue de cette première année du CNRD au pouvoir, faut-il noter tout d’abord qu’il y a eu dans la région administrative de Faranah, la stabilité, la quiétude en lieu et place des manifestations de tous les jours qui se dessinaient sous le régime Alpha. En dépit de la promotion de certains fils de la région à travers des décrets, voici le bilan du CNRD qualifié de positif.

À Dabola, les acquis sont entre autres le dédommagement des impactés de la route nationale Coyah-Dabola pour permettre la continuation des travaux, l’avancée notable des travaux de réalisation de la route nationale N°1 Coyah, Dabola-Cisséla à la satisfaction des usagers, l’identification des bâtiments et domaines appartenant à l’Etat,  le reprofilage de trois kilomètres des voiries urbaines et le traitement des points critiques, la rénovation de l’école primaire Saïd Zaher, la clôture du siège de la préfecture pour la sécurisation des lieux, la construction en cours du commissariat central de police, la mise en service du groupe électrogène devant servir de relai au barrage hydroélectrique de Tinkisso en période d’étiage, etc.

À Kissidougou, la prise du pouvoir par l’armée, le 05 septembre 2021, a permis d’accélérer plusieurs projets qui étaient à l’arrêt dans la préfecture.

Parmi ses chantiers, il y a le reboisement de 40 hectares dans la sous-préfecture d’Albadaria. Les citoyens des différents secteurs d’Albadaria ont planté 16.000 arbres dans chaque secteur de la localité lors de cette campagne programmée par le Maire. Ainsi, chaque secteur de la CR a planté 400 plans sur un hectare.

Donc, les 40 villages ont pu réaliser un exploit de 40 hectares cette année sur lesquels poussent à ce jour 16 000 plans dans la préfecture de Kissidougou.

Sur le plan de l’éducation, l’organisation des examens nationaux 2021-2022 par le CNRD a permis à Kissidougou de se hisser parmi les meilleures préfectures de la république et de la région en termes de résultats obtenus dans les différents examens nationaux du pays.

Trois ans après l’envoi d’un groupe électrogène de N’Zérékoré afin d’améliorer la déserte en électricité, des agents de l’EDG sont venus relancer ce troisième groupe électrogène de la ville de Kissidougou.

Après quelques jours de mission qui visait à rendre fonctionnel le troisième groupe électrogène suite au programme d’interconnexion, le groupe électrogène a finalement pu être opérationnel et mis à la disposition de la population de la préfecture.

Enfin en sport, l’équipe préfectorale de football de Kissidougou qui était presque à l’abandon depuis des années à cause du manque de moyens financiers a vu ses activités relancer grâce à l’appui des nouvelles autorités de la transition.

À ce jour, le Niandan FC de Kissidougou a joué plusieurs matchs afin de pouvoir se retrouver en deuxième division du championnat national de football guinéen.

En attendant la fin de la saison, l’équipe de football préfectorale de Kissidougou serait actuellement en bonne position pour remonter en D2 l’année prochaine.

À Faranah, le chef-lieu de la région, certaines activités ont été visibles à la satisfaction des populations notamment la construction d’une agence de la Banque Centrale de la République de Guinée à Faranah, la rénovation du Centre de recherche agro-zotechnie de Tindo, laa Rénovation du bloc administratif de la préfecture, la relance de la nationale Faranah-Dabola, l’octroi d’une subvention non remboursable de 50 millions pour 8 groupements féminins chacun, la relance de la reconstruction de la maison des jeunes et du projet de recensement national de l’agriculture et de l’élevage, les travaux d’extension de l’hôpital régional, le reprofilage de la nationale Faranah-Mamou, la lutte contre le grand banditisme, etc.

Si plusieurs progrès ont été enregistrés avec l’arrivée du CNRD, plusieurs autres infrastructures de construction et routières restent encore une préoccupation des citoyens de la région. C’est le cas notamment des travaux de reconstruction de l’aéroport international de Faranah à l’arrêt, les travaux de reconstruction et d’extension de la cité du Niger, les travaux de construction de l’hôtel de l’économie et des finance, la reconstruction du Palais de justice de Faranah,  la construction de la caisse nationale de la sécurité sociale à l’arrêt.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...