Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Aménagement: le développement de la politique urbaine nationale en débats à Labé

Comment faire de l’urbanisme un levier de développement national intégré et durable ? C’est l’objectif principal de l’atelier régional pour le développement de la politique urbaine nationale lancé ce samedi 13 août 2022 à Labé par le ministère de l’urbanisme, de l’Habitat et de l’aménagement du territoire avec la DATU en partenariat avec ONU-Habitat dur financement de l’union européenne. Ce cadre d’échange et de partage a mobilisé l’ensemble des acteurs impliqués dans le secteur a constaté sur place Guinéenews.

Ce Programme de Développement et d’Assainissement Urbain en Guinée ‘’(SANITA) – Villes Durables’’ dont l’ancrage institutionnel de l’action est assuré par le Ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire (MUHAT), à travers la Direction Nationale de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme (DATU), est financé par l’Union Européenne dans le cadre du Programme Indicatif National (PIN) du 11ème Fonds Européen de Développement (FED). Le projet est exécuté par le Programme Nations Unies pour les Établissements Humains /ONU-Habitat.

« L’objectif général du projet SANITA Villes Durables est de renforcer la gouvernance urbaine au niveau local et national dont les objectifs spécifiques sont : Améliorer de manière participative le cadre légal, réglementaire et institutionnel du développement urbain et ; renforcer les capacités institutionnelles et les compétences des parties prenantes en matière d’élaboration et de mise en œuvre des documents de politique et de planification urbaine et territoriale à travers une démarche participative, prenant en compte la question du genre » a laissé entendre Mamadou Oury Diallo contexte du projet le chef de la section étude et planification à la direction de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme.

Avant l’ouverture des discussions, l’honneur a échu à Younoussa Baldé, conseiller communal, représentant le maire de la commune de rassurer de l’entière adhésion de son institution à ce projet avant de souhaiter la cordiale bienvenue aux invités. « Nous savons tous, qui parle de politique urbaine, parle de politique de vie. Donc, un ensemble d’actions visant à revaloriser certaines préfectures (comme on est à une dimension régionale), certaines sous-préfectures, pourquoi pas certaines communes. Ensuite, réduire certaines inégalités entre les territoires. C’est dire que la commune urbaine de Labé adhère à ce projet, adhère à cette politique de développement des villes. Donc, sur ces mots on vous souhaite la bienvenue dans la cité de Karamoko Alpha » déclare-t-il.

Ensuite, c’est Karamoko Bela Diallo, l’inspecteur régional de l’urbanisme de l’habitat et de l’aménagement du territoire de Labé qui a enchainé avec les réformes en perspectives. « Le ministère de l’urbanisme, de l’habitat et de l’aménagement du territoire, soucieux du bien être de nos populations, a entamé des réformes profondes pour une bonne gestion de nos villes et villages. L’atelier régional portant définition de la politique nationale urbaine que nous organisons ce matin avec ONU – Habitat à travers le programme Sanita ville durable fait suite au forum régional sur l’élaboration du schéma national de l’aménagement du territoire tenu à Labé, le 18 et 19 novembre 2019 dont l’une des recommandation était de doter notre pays d’une politique nationale urbaine cohérente et de manière participative. Il est plus que nécessaire pour notre pays de se doter d’une politique nationale urbaine car les défis qui nous attendent sont immenses et complexes » entame-t-il.

Et de poursuivre : « l’urbanisation de nos villes ne répond plus aux exigences des villes modernes. La mauvaise répartition des richesses créent une différence entre nos villes et nos campagnes, ce qui amène un bon nombre de personnes à quitter la campagne pour les centres urbains. Les équipements sociaux de base de nos villes deviennent insuffisants. Les domaines publics réservés par l’Etat sont envahis et bradés par les populations. La plupart des travaux de lotissement ne prévoient pas d’ équipements publics. Les zones agricoles sont transformées en espaces d’habitation, les berges des cours d’eaux, les forêts, les flans des montagnes sont occupés par des constructions empêchant une bonne aération de nos villes et l’écoulement normal des eaux. La refondation de l’Etat souhaitée par son excellence le colonel Mamady Doumbouya, président de la transition, chef de l’Etat nous amènent tous à apporter des pistes de solution pour une réorganisation du secteur » annonce Karamoko Bella Diallo.

Ainsi, après la tenue des Foras régionaux à l’intérieur du pays,  la Guinée a organisé son premier Forum Urbain National (FUNAGUI) en décembre 2019 qui a mobilisé l’ensemble des acteurs et parties prenantes du développement urbain, ce qui a  permis de réaliser un diagnostic du secteur pour faire un état des lieux et dégager des perspectives. Cela a fait état de la nécessité d’avoir un document de référence pour orienter les initiatives, favoriser un développement harmonieux et en faire de l’urbanisation, un levier d’un développement national intégré et durable, rappel Mamadou Oury Diallo contexte du projet le chef de la section étude et planification à la direction de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme.

« Dans cet objectif et dans une démarche inclusive, qu’il est organisé dans chaque région administrative, un atelier pour le développement la Politique Urbaine Nationale qui sera sanctionné après les 7 régions administratives, par un atelier national à Conakry avec les acteurs et les parties prenantes du développement urbain notamment les autorités administratives et locales, services techniques de l’Etat, secteur privé, organisations de la Société Civile, autorités coutumières, ordres professionnels, etc…) » ajoute Mamadou Oury Diallo.

Enfin, c’est le Colonel Robert Soumah, le gouverneur de la région administrative de Labé qui a lancé les activités. « Je voudrais vous exhorter à une réflexion poussée dans le but de présenter un document valable à travers lequel l’aménagement de notre région sera amorcé. Cet atelier cadre parfaitement avec les objectifs et les nouvelles orientations du CNRD et du gouvernement de transition qui est de donner à nos populations un habitat et un cadre de vie décent et respectable. En raison de l’importance et de la pertinence du thème ; j’invite à l’implication et la participation de chacun et de tous en vue d’obtenir un plan d’aménagement digne de ce nom au bénéfice de nos populations. Je ne saurais terminer cette allocution sans signifier au gouvernement au président du CNRD, président de la transition, chef suprême des armées, le colonel Mamady Doumbouya que l’aménagement de la ville de Labé est à leur côté pour atteindre les objectifs visées par la transition pour la refondation de l’Etat. C’est sur ces mots plein d’espoir que je déclare ouvert l’atelier régional de développement de la politique urbaine » a soutenu le gouverneur.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...