Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

AGEROUTE : Un nouveau siège pour un véritable départ ?

Jusqu’ici quasiment inconnu du grand public depuis sa création en 2021, l’Agence de Gestion des Routes de Guinée (AGEROUTE-Guinée SA) sort progressivement des oubliettes. En témoigne, l’attribution d’un nouveau à cette Agence hautement stratégique dans la politique nationale de réalisation, de gestion et d’entretien des infrastructures routières en Guinée.

En effet, placée sous la tutelle financière du Ministère de l’Economie et des Finances et sous la tutelle technique du Ministère des Travaux publics, de par les missions qui lui sont confiées, l’AGEROUTE est un levier essentiel du processus de développement du pays.

Situé à la Villa 5 de la célèbre des Nations, sise à Kaloum, le nouveau siège de l’Agence de Gestion des Routes de Guinée, semble traduire la volonté des nouvelles autorités du pays de permettre à cette structure de jouir pleinement de ses prérogatives dans le cadre du développement des infrastructures routières en République de Guinée. En effet, il faut revisiter les Statuts de l’AGEROUTE, légalisés le 1erseptembre 2021, pour cerner et connaître l’étendue de ses missions. En effet, en qualité de maitre d’ouvrage délégué du Ministère chargé des Travaux publique, l’Agence de Gestion des Routes de Guinée a pour objet, d’assurer la gestion des routes à elle confiée. Et sauf cas spécifique, indiquent lesdits Statuts, les compétences de l’AGEROUTE, incluent les fonctions de construction, d’entretien routier, de maintenance et d’exploitation pour le réseau à la charge de l’Etat, y compris les ouvrages d’art routiers s’y rapportant, conformément au programme arrêté par le Ministère de tutelle technique.

A cet effet, explique les textes régissant son fonctionnement, l’AGEROUTE-Guinée SA participe notamment à la préparation et l’exécution des tâches de programmation en liaison avec les services techniques compétents en la matière du département des Travaux publics. Il y a aussi qu’elle prend part à la passation des marchés dans un cadre légal et réglementaire, en vue de la réalisation des opérations dont la maitrise d’ouvrage lui est déléguée. Y compris aux opérations relatives au sous-secteur entretien routier et maintenance. A tout cela, s’ajoute son rôle dans la surveillance du réseau routier en liaison avec les services techniques ; la gestion des travaux routiers exécutés par les entreprises ; la certification des décomptes correspondants et leur transmission aux bailleurs de fonds pour paiement et la mise en œuvre de toute autre mission afférente aux routes formellement requise par le Ministère de tutelle.

Les dispositions de l’article 5 indiquent que, l’AGEROUTE-Guinée SA est spécifiquement chargée d’élaborer et soumettre au chef du département en charge des travaux publics, au début de chaque exercice, un plan d’action pour l’exécution de la convention d’ouvrage déléguée ; d’exploiter la banque des donnés routières, gérée et mise à jour à bonne date par d’autres services techniques du Ministère ; d’établir, dans le cadre des marchés publics, les dossiers d’appel d’offres (DAO) des études, travaux, équipement et fournitures relatifs à l’entretien routier et maintenance, ainsi que les contacts y afférents conformément aux dispositions réglementaires applicables ; d’assurer le contrôle d’exécution des travaux d’entretien routier et maintenance par des méthodes appropriées ; de certifier les décomptes de travaux des entreprises chargées de l’exécution des travaux et des prestations des bureaux d’études chargés de leur contrôle , puis les transmettre pour paiement ; d’assurer la réalisation et la maintenance des systèmes de signalisation en vue d’une meilleure sécurité sur le réseau routier ; de gérer les postes de péage, etc.

La mise à disposition de ce nouveau siège, selon nos informations, a été impulsée par le président de la transition, le Colonel Mamadi Doumbouya. D’autant que le chef de l’Etat s’est ainsi engagé, apprend-on, à doter l’AGEROUTE de moyens adéquats et conséquents, devant lui permettre de faire face aux nombreux défis du pays en termes d’infrastructures routières.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...