Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Ag-Ufr: la rencontre PM-quatuor au menu

C’est sous la conduite de sa Vice-présidente Hadja Fatoumata Camara que l’Union des forces républicaines a tenu son assemblée générale hebdomadaire ce samedi 12 novembre 2022, à son siège national de Matam.

La réunion a débuté par l’observation d’une minute de silence à la mémoire de la maman du Secrétaire exécutif du parti et de la vingtaine d’étudiants tués dans un accident de la circulation à Souguéta.

Au menu de la rencontre, la visite du Premier ministre, Chef du gouvernement et les facilitatrices nationales dans les QG des partis et autres coalitions politiques. C’est dans ce cadre que Bernard Goumou a été reçu cette semaine par le quatuor au domicile du président de l’UDG, Elhadj Mamadou Sylla, à Dixinn.

Selon le chargé de la Communication de l’Ufr, le Premier ministre a été reçu à sa propre demande.

« Parce que si par le passé, ils estimaient qu’il n’y avait pas de crise, ils se sont rendus compte que la crise existe bel et bien. Et qu’il était important qu’il  (le Premier ministre) vienne aux côtés des quatre coalitions composées des partis politiques les plus significatifs, les plus représentatifs, les plus à même de gouverner notre pays, les plus à même de relever le défi de notre développement », a expliqué Fodé Baldé.

Aux dires de l’orateur, le quatuor rédigé un mémorandum qu’il a remis au Chef du gouvernement. Un document dans lequel les quatre grandes coalitions politiques conditionnent leur participation au dialogue à travers l’accomplissement d’un certain nombre de préalables.

Ce sont : la libération des détenus politiques, l’arrêt immédiat des poursuites judiciaires contre les leaders politiques et la Société civile, la levée du contrôle judiciaire des neuf leaders politiques actifs du quatuor, la levée de l’interdiction de manifester, la publication de la liste nominative des membres du CNRD, la déclaration des biens des membres du CNRD et du gouvernement à leur prise de fonction, l’ouverture d’une enquête judiciaire pour identifier les auteurs des différents crimes lors des manifestations pacifiques sous le CNRD, la publication des rapports d’autopsies faites sur les victimes, la restitution des biens confisqués en dehors des procédures judiciaires et le respect de la présomption d’innocence, l’annulation de l’arrêté portant dissolution du FNDC.

Sans la prise en compte effective de ces préalables, le quatuor, constitué de l’Anad,  de la Cored, du Fndc politique et du RPG Arc-en-ciel et alliés, se déclare indisposé à participer à un quelconque dialogue.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...