Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

AG de la Féguifoot : les dessous du rejet des nouveaux statuts

L’assemblée générale extraordinaire de la fédération guinéenne de football qui s’est tenue ce samedi 12 novembre à Conakry, et le rejet des nouveaux statuts qui en a découlé, est symptomatique  de la crise qui mine pernicieusement le football guinéen depuis plusieurs mois.

Les représentants des ligues régionales, des clubs et des groupements d’intérêt ont rejeté les nouveaux statuts proposés par le CONOR. Sur les 60 délégués présents, 47 ont désapprouvé les textes.
Après lecture de quelques articles du projet de statut à adopter, une atmosphère teintée d’incompréhension entre les responsables du comité de normalisation de la fédération guinéenne de football et les membres statutaires autour de la méthodologie de vote, s’est très vite installée. Là où les uns prônaient le vote secret dans l’urne les autres ont réclamé celui de la main levée. Une confusion qui a abouti au choix de la deuxième option qui est celle des membres statutaires. Le processus d’adoption des nouveaux textes sur le fonctionnement du football guinéen a démarré par l’adoption de l’ordre du jour…
Une attitude qu’a déploré la présidente du CONOR :
« C’est triste ce qui vient de se passer. Ces statuts ont été proposés pour l’intérêt du football guinéen. Aujourd’hui, ces membres statutaires sont dans leur droit d’accepter ou non cette proposition. A présent, on va rendre compte à la FIFA à et CAF, puis on verra la suite » à déclaré Mariama Satina Diallo.
Pour certains membres, le désaccord s’explique par leur absence dans le processus de rédaction des textes.
« Dans ces textes, il y avait des points de divergences notamment l’élection par liste. Dans cette proposition, il ya des risques de copinage et de communautarisme selon la tête de celui qui sera candidat. Ce qui constitue un des risques pour nous. Il y avait aussi un autre texte qui excluait les ligues régionales qui représentent 16 voies dans les statuts actuels. », explique le Président du Wakriya AC, Mikailou Sampou.
D’autres membres statutaires laissent entendre que:
« On ne se reconnaît pas dans ces statuts. On a fait des propositions qu’on a soumis au CONOR qui n’a pas daigné prendre en compte nos recommandations. On ne peut pas adopter quelque chose qui est fait contre nous et contre le football guinéen en gros. », a lancé un membre statutaire.
Ce rejet de ces statuts par la majorité des membres statutaires de la fédération guinéenne de football se présente comme une potentielle cause devant entraîner possiblement une prorogation du mandat du comité de normalisation.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...