Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Affaire Gnelloy-Kadiatou Biro Diallo : réactions croisées des avocats des deux parties après le délibéré

L’avocat au Barreau de Guinée, Me Pépé Antoine Lamah est le conseil de dame Kadiatou Diallo, partie civile dans la procédure qui oppose le ministère public à M. Ousmane Diallo alias Gnelloy. Ce jeudi 28 octobre, le juge Mangadouba Sow a rendu le verdict condamnant le prévenu à 2 ans de prison ferme. Une décision qui enchante l’avocat de la plaignante. Me Lamah l’exprime entre ses lignes.

« La Cour d’appel de Conakry, à travers sa formation correctionnelle, vient de prononcer une sanction exemplaire à l’encontre d’un insulteur public qui s’était singularisé à travers ses invectives, à travers ses sorties qui choquaient. 

Et par cette décision, la Cour vient à nouveau restaurer l’honneur et la dignité de Mme Kadiatou Diallo qui avait été souillée par le comportement pénal de ce prévenu. Et elle en a fixé une sanction exemplaire. 

Pour l’heure, je dois vous dire que dame Kadiatou Biro est satisfaite de la décision qui vient d’être prononcée. Mais au-delà de la satisfaction qu’elle exprime, elle a la fierté de rendre service à la nation. Elle a la fierté de rendre service à la patrie. Parce que la sanction qui vient d’être prononcée doit servir de leçon à tous ceux qui seront tentés d’utiliser les réseaux sociaux à des fins qui n’honorent pas la République, qui n’honorent pas la dignité humaine, qui n’honorent pas l’honneur qu’on se doit de donner à une personne humaine. 

Se donner le plaisir d’injurier – de façon aussi grossière, sur les réseaux sociaux, – une personne, et spécialement une femme, est indigne. Et la Cour vient de confirmer que ce comportement est anormal« , a déclaré Me Lamah.

À lire aussi

Réaction du camp d’en face

Après la condamnation de son client, l’avocat de Gnelloy a indiqué la voie que le conseil de Gnelloy entend suivre désormais. Condamné à cinq ans de prison ferme par le tribunal de première instance de Dixinn. Le prévenu n’a pas été inquiété à cet effet.

Mais depuis son interpellation survenue le mois dernier à l’aéroport de Conakry alors qu’il tentait de sortir du pays sur la pointe du pied, Ousmane Gnelloy Diallo est de nouveau convoqué devant les jurés, cette fois-ci, de la Cour d’appel de Conakry. Une démarche qui obéit à l’appel interjeté par ses avocats devant cette autre juridiction.

Ce jeudi 28 octobre 2021 donc, le prévenu a été retenu dans les liens de la culpabilité et condamné à deux ans de prison ferme. Mais ses avocats n’entendent pas se limiter là. C’est du moins l’avis de Me Almamy Samory Traoré, conseil de Ousmane Gnelloy Diallo dans le dossier qui l’oppose au ministère public à travers dame Kadiatou Biro Diallo.

« On ne peut jamais être content lorsqu’on voit son client repartir en prison, même si dans ce dossier, nous avons plaidé partiellement coupable. Nous avons plaidé coupable pour le délit d’injures, puisque nous estimons que c’était constitué. Celui dont il s’agit est un jeune qui a quand-même besoin d’être dehors, qui a besoin d’être réinséré professionnellement. Mais nous ne sommes pas désarmés. Nous allons nous retrouver en tant que conseils et en entretien avec la personne condamnée, nous prendrons la meilleure décision qu’il faut pour lui. Est-ce qu’il faut exercer un recours, est-ce qu’il faut lancer une autre procédure, parce que l’objectif est qu’il soit dehors« , a annoncé l’avocat.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...